Attaque à la voiture-bélier du 23 avril 2018 à Toronto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Attaque à la voiture-bélier
du 23 avril 2018 à Toronto
Image illustrative de l’article Attaque à la voiture-bélier du 23 avril 2018 à Toronto
Rue Yonge fermée à la circulation après l'attaque.

Coordonnées 43° 46′ 09″ nord, 79° 24′ 47″ ouest
Date 23 avril 2018
13h22 (UTC-5)
Type Voiture-bélier
Morts 10
Blessés 16
Auteurs Alek Minassian
Mouvance Violence incel
Géolocalisation sur la carte : Canada
(Voir situation sur carte : Canada)
Attaque à la voiture-bélier du 23 avril 2018 à Toronto
Géolocalisation sur la carte : Ontario
(Voir situation sur carte : Ontario)
Attaque à la voiture-bélier du 23 avril 2018 à Toronto
Géolocalisation sur la carte : Toronto
(Voir situation sur carte : Toronto)
Attaque à la voiture-bélier du 23 avril 2018 à Toronto

L'attaque à la voiture-bélier de Toronto est une tuerie de masse ayant eu lieu le à Toronto au Canada[1].

Il s'agit de l'attaque à la voiture-bélier la plus meurtrière de l'histoire du Canada.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Peu après 13 h heure locale, un Chevrolet Express blanc se met à rouler volontairement à environ 60 km/h sur le trottoir de la rue Yonge, au nord de Toronto, sur environ un kilomètre, fauchant de nombreux piétons. Dix personnes sont mortes (neuf sur place et une à l'hôpital). Le conducteur, un homme de 25 ans, Alek Minassian, est par la suite sorti du véhicule, agité et menaçant. Il est cependant arrêté sans violence par la police à 13 h 32[2].

Victimes[modifier | modifier le code]

Les victimes sont majoritairement des femmes[3],[4],[5]; huit femmes et deux hommes âgés de 22 à 94 ans. Deux d'entre elles étaient d'origine étrangère, de Corée du Sud et de Jordanie. Seize autres personnes âgées de 23 à 90 ans ont été blessées[6].

La liste des victimes comporte dix personnes.

  1. Beutis Renuka Amarasinghe (45)
  2. Andrea Bradden (33)
  3. Geraldine Brady (83)
  4. So He Chung (22)
  5. Anne Marie D'Amico (30)
  6. Mary Elizabeth Forsythe (94)
  7. Chul Min Kang (45)
  8. Jim Hun Kim (22)
  9. Munir Najjar (85)
  10. Dorothy Sewell (80)

Tueur[modifier | modifier le code]

Alek Minassian faisait partie des Incels, un groupe 4chan de célibataires misogynes. Peu avant de commettre son acte, il avait posté sur sa page Facebook un message annonçant qu'il allait tuer le plus possible de « Stacy » et de « Chad », les surnoms donnés respectivement par les Incels aux femmes et aux hommes qui selon eux sont attractifs, et il se revendiquait du tueur d'Isla Vista, un autre Incel[7].

Le tueur explique aussi qu’il s’identifie à des groupes d’hommes hétérosexuels sexuellement frustrés avec lesquels il interagissait en ligne[8].

Procès[modifier | modifier le code]

Alek Minassian comparaît une première fois le . Il est alors chargé de 26 chefs d'accusation : 10 meurtres et 16 tentatives de meurtre[9]. C'est la thèse du féminicide qui est privilégiée[9], en raison du nombre beaucoup plus élevé de femmes que d'hommes mort(e)s durant l'attaque, du statut Facebook misogyne publié avant les faits, et du fait que Minassian ait répété à plusieurs reprises : « j’ai peur des filles »[9] ainsi que parce que le tueur dit avoir planifié son attentat dès et "avoir accompli sa mission", tout en expliquant ses idéologies et son implication active en ligne, dans des groupes d'hommes hétérosexuels sexuellement frustrés[8]. Le procès doit se tenir le [10]. À la suite de ce procès, Alek Minassian a été reconnu coupable le des 26 chefs d'accusation qui pesaient sur lui[11]. La peine encourue doit être décidée le [12]. La sentence est finalement ajournée, et repoussée au 11 Janvier 2022[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Attaque à la voiture-bélier à Toronto, la thèse d’un acte solitaire émerge », Le Monde, 24-25 avril 2018.
  2. « Comment l’auteur présumé de l’attaque à Toronto a-t-il pu être arrêté sans violence? », sur radio-canada.ca, Société Radio-Canada, (consulté le )
  3. Zone Justice et faits divers- ICI.Radio-Canada.ca, « 8 des 10 morts de l'attaque à Toronto sont des femmes | Attaque à Toronto », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  4. Antoine Lacroix, « Attaque au camion-bélier à Toronto: l'auteur présumé visait-il les femmes? », sur Le Journal de Montréal (consulté le )
  5. « Attaque à Toronto: une majorité de femmes parmi les victimes », sur Le Soleil, (consulté le )
  6. Agence France-Press, « Attaque au véhicule-bélier à Toronto : huit des dix personnes tuées sont des femmes », lemonde.fr, (consulté le )
  7. « Attaque à Toronto : on vous explique qui sont les Incels, ces célibataires misogynes dont se revendique le suspect », sur francetvinfo.fr, (consulté le )
  8. a et b Zone Justice et faits divers- ICI.Radio-Canada.ca, « Attentat au camion-bélier de Toronto : Minassian dit avoir prévu son attaque dès mars 2018 », sur Radio-Canada.ca (consulté le )
  9. a b et c « L’auteur de l’attaque de Toronto devra répondre de dix chefs d’accusation de meurtre », sur lemonde.fr, (consulté le )
  10. (en) « Trial of Toronto van attack suspect Alek Minassian to begin in 2020 | CBC News », sur CBC, (consulté le )
  11. « Canada : L'auteur de l'attaque de Toronto en 2018 reconnu coupable », sur La Tribune, (consulté le )
  12. « Attaque au véhicule bélier de Toronto: Minassian reconnu coupable de tous les chefs », sur L'Actualité, (consulté le )
  13. (en) « Toronto van attack: Alek Minassian to be sentenced in January », sur Toronto, (consulté le )

Articles connexes[modifier | modifier le code]