Atsushi Kaneko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Atsushi Kaneko

カネコ・アツシ

Naissance (54 ans)
Sakata, préfecture de Yamagata, Japon
Nationalité Japonaise
Profession
Auteur
Langue d’écriture Japonais

Œuvres principales

Atsushi Kaneko (カネコ・アツシ, Kaneko Atsushi?), né le à Sakata, dans la préfecture de Yamagata, est un mangaka japonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Atsushi Kaneko arrête de lire des mangas à l'adolescence, souhaitant devenir réalisateur[1]. Il devient mangaka en sortant de l'université, tout en préférant s'inspirer de la musique et du cinéma plutôt que des techniques d'un autre dessinateur[2]. En 1990, son manga Ratty gets new way est remarqué dans un concours pour le magazine Big Comic Spirits de l'éditeur Shōgakukan[3].

Son manga Bambi, paru entre 2000 et 2002, a été publié en France par les Éditions IMHO entre 2006 et 2012[4]. Deux compilations sorties au Japon, intitulées [Shot The Pink Gun: Bad Tracks For BAMBi] et [One Shot One Kill: Bad Tracks For BAMBi 2], rendent hommage au personnage éponyme de la tueuse à gage[5].

En 2003 commence la prépublication de Soil, un thriller fantastique se déroulant dans une ville nouvelle. Publié en France par Ankama, ce manga a été bien reçu par la critique, se voyant nominé à deux reprises au Festival international de la bande dessinée d'Angoulême[6],[7] et récompensé par le Grand prix de l'Imaginaire en 2012[8].

En 2005, il réalise Mushi, un des quatre segments du film Rampo Noir (乱歩地獄, Ranpo jigoku?), adapté du roman La Chenille (芋虫, Imomushi?) de Ranpo Edogawa[9].

Style[modifier | modifier le code]

Le dessin d'Atsushi Kaneko est caractérisé par le noir et blanc et l'utilisation de lignes fortes[10]. Son style graphique est inspiré par la bande-dessinée indépendante américaine (notamment Paul Pope), japonaise (Suehiro Maruo)[11] ainsi que par les affiches de concert de la scène punk[12]. Le cinéma joue également un grand rôle dans son inspiration, son univers étant notamment souvent rapproché de celui de David Lynch ou de Quentin Tarantino[13],[14],[15].

Le trait personnel d'Atsushi Kaneko le pousse à travailler la plupart du temps seul, sans assistants, contrairement à la majorité des mangakas, afin de conserver sa particularité[15].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Mangas[modifier | modifier le code]

Réalisation[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Matthieu Pinon, « Interview d'Atsushi Kaneko au FIBD 2014 », Coyote magazine, no 48,‎ , p. 36-37 (ISSN 1276-3942)
  2. Ryuurei, « Atsushi Kaneko au Festival International de la BD d'Angoulême », sur http://www.manganimation.net, (consulté le 28 mars 2014)
  3. Nicolas Trespallé, « Atsushi Kaneko », sur http://www.arte.tv, (consulté le 28 mars 2014)
  4. « Bambi sur le site de IMHO », sur http://www.imho.fr/
  5. (en) « Kaneko Atsushi », sur http://www.junkmagnet.com, (consulté le 28 mars 2014)
  6. a et b (en) « Drifting Life, St. Young Men, More Nominated at France's Angoulême », Anime News Network,
  7. a et b (en) « Thermae Romae, SOIL, I Am a Hero Nominated at France's Angoulême », Anime News Network,
  8. a et b « Soil lauréat du Prix de l'imaginaire 2012 », sur http://www.manga-news.com/ (consulté le 6 avril 2014)
  9. Xavier Guilbert, « Entretien avec Atsushi Kaneko (durant le Festival d'Angoulême 2007) », sur http://www.du9.org, (consulté le 6 avril 2014)
  10. (en + de + fr + ja) Masanao Amano, Manga Design, Cologne, Taschen, coll. « Mi », , 576 p., 19,6 cm × 24,9 cm, broché (ISBN 978-3-8228-2591-4, présentation en ligne), p. 176-179
    édition multilingue (1 livre + 1 DVD) : allemand (trad. originale Ulrike Roeckelein), anglais (trad. John McDonald & Tamami Sanbommatsu) et français (trad. Marc Combes)
  11. « Article Atsushi Kaneko - Punk manga is not dead ! », sur http://actu.dofusmotion.com, (consulté le 25 juillet 2014)
  12. « Rencontre avec Astsushi Kaneko », sur http://www.aaapoumbapoum.com (consulté le 18 février 2013)
  13. « Bambi T5 par Atsushi Kaneko », sur http://bdzoom.com (consulté le 6 avril 2014)
  14. « Soil: Kaneko, fils illégitime de Burns et Lynch », sur http://focus.levif.be (consulté le 6 avril 2014)
  15. a et b Stéphane Beaujean, « Atsushi Kaneko, le David Lynch du manga », dBD, no 10 HS,‎ , p. 14-16 (ISSN 1951-4050)
  16. « Le manga Wet Moon récompensé par le Prix Asie ACBD 2014 », sur Manga-news (consulté le 6 juillet 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]