Athol Trollip

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Athol Trollip

Athol Trollip (né le 12 mars 1964) est un homme politique sud-africain, membre de l'Alliance démocratique (DA). Après avoir été membre de l'assemblée provinciale du Cap-Oriental (1999-2009), membre de l'assemblée nationale du parlement (2009 à 2013) et chef de l'opposition parlementaire de 2009 à 2011, il est actuellement membre de l'assemblée provinciale du Cap-Oriental (depuis 2013) et chef de l'alliance démocratique dans la province du Cap-Oriental (depuis 2002). Il est également président fédéral de l'Alliance démocratique depuis mai 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

Athol Trollip est né à Bedford dans la région orientale de la province du Cap, au sein d'une famille connue pour son engagement politique. Son grand-père avait été député et membre du parti uni et son père fut candidat pour le parti progressiste fédéral au conseil provincial et un élu du district de Smaldeel.

Après ses études à Port Elizabeth puis à l'Université du Natal à Pietermaritzburg, Athol Trollip part travailler quelque temps comme apprenti sur des fermes en Australie, Nouvelle-Zélande et Ecosse.

Engagé au parti démocratique, Athol Trollip est élu en 1995 au sein du comité exécutif du district municipal d'Amathole. En 1999, il est élu à l'assemblée provinciale du Cap-Oriental. Il tente en 2007 de succéder à Tony Leon en tant que chef national de la DA mais s'incline devant Helen Zille.

En 2009, il est élu à l'assemblée nationale du parlement, chef du groupe parlementaire de la DA et chef de l'opposition parlementaire. Le 27 octobre 2011, candidat à sa succession, il est défait et contraint de céder cette fonction à Lindiwe Mazibuko[1].

En 2013, il retourne siéger à l'assemblée provinciale du Cap-Oriental où il est réélu lors des élections générales sud-africaines de 2014.

En mai 2015, il est élu à la présidence fédérale de l'Alliance démocratique.

Lors des élections municipales sud-africaines de 2016, il est le candidat tête de liste de la DA face au maire sortant, Danny Jordaan (ANC). En juillet 2016, un sondage Ipsos accorde 42 % des voix à sa liste contre 21 % celle de Jordaan et 10 % aux EFF[2], lui faisant espérer de pouvoir remporter la municipalité et d'y provoquer la première alternance politique depuis sa création en 2000.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.timeslive.co.za/politics/2011/10/27/lindiwe-mazibuko-elected-da-parliamentary-leader
  2. POLLS: DA way ahead in Nelson Mandela Bay, ENCA, 7 juillet 2016

Liens externes[modifier | modifier le code]