Atherurus africanus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Athérure africain

image illustrant les rongeurs
Cet article est une ébauche concernant les rongeurs.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L'Athérure africain (Atherurus africanus) est une espèce de rongeurs de la famille des Hystricidae. C'est l'une des deux espèces de porc-épics à queue en brosse. Ce rongeur d'Afrique équatoriale figure parmi les espèces forestières locales les plus prisées comme gibier.

Description[modifier | modifier le code]

C'est un rongeur de taille moyenne dont le corps est couvert de soies brun-jaune, avec sur le dos des poils piquants couchés, bruns à base blanche, devenant progressivement plus grands vers l'arrière. La tête est allongée et porte de longues vibrisses noires. Sa longue queue trapue est recouverte de poils, de piquants et d'écailles. Elle est terminée par une touffe de poils durs, comme chez l'espèce voisine d'Atherurus. Il a un régime végétarien et consomme des écorces, des racines ou des fruits, faisant parfois des dégâts dans les cultures[1],[2].

Habitat et répartition[modifier | modifier le code]

Il vit en forêt ou dans la savane environnante, non loin des cours d'eau, où il recherche solitairement sa nourriture. Il n'y creuse pas lui-même son terrier, mais se cache seul ou en petits groupes dans des trous formés par les souches d'arbres, les tronc creux, les cavités rocheuses, etc. On rencontre ce porc-épic dans les pays d'Afrique équatoriale, à toute altitude[1],[2].

Comportement[modifier | modifier le code]

Cette espèce est strictement nocturne. Elle vit en groupe de 6 à 8 individus, qui comprend un couple reproducteur et leur petits. Ces rongeurs sont principalement terrestres mais sont capables de nager et de grimper aux arbres[3].

Reproduction[modifier | modifier le code]

La femelle donne naissance à un seul petit, parfois deux, après une période de gestation de 100 à 110 jours. Il peut y avoir jusqu'à deux portées par an[3],[4]. L'Athérure africain à une longévité d'un quinzaine d'années[4].

Systématique[modifier | modifier le code]

Cette espèce a été décrite pour la première fois en 1842 par le zoologiste britannique John Edward Gray (1800-1875).

On n'a pas identifié de sous-espèce.

Consommation et élevage[modifier | modifier le code]

Animal mort, sur une piste africaine
Athérure africain en vente comme gibier au Cameroun

Chassé abondamment pour sa chair - un spécimen peut donner 2 kg de viande - c'est une viande de prix sur les marchés, notamment au Gabon, Nigeria, Cameroun et Congo[1].

Des essais d'élevage ont eu lieu, mais sa faible prolificité limitée à un petit par portée, et deux à trois portées par an, n'assure pas une rentabilité garantie à cette activité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c UICN, consulté le 23 mars 2014
  2. a et b Meyer C., ed. sc., 2009, Dictionnaire des Sciences Animales. consulter en ligne. Montpellier, France, Cirad.
  3. a et b Référence Animal Diversity Web : Atherurus africanus (en)
  4. a et b Référence UICN : espèce Atherurus africanus Gray, 1842 (en)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :