Athénée (école)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Athénée.

Un athénée est l'appellation donnée à certains établissements scolaires, le plus souvent d'enseignement secondaire (généralement non-confessionnels) en Communauté française de Belgique, au Luxembourg, au Congo-Kinshasa, au Rwanda et au Burundi.

En Flandre, aux Pays-Bas et au Suriname, l'équivalent y est appelé atheneum.

Le nom est inspiré de l'Athenæum, une école (ludus) fondée par Hadrien vers 133/135 pour promouvoir les études littéraires et scientifiques. Hadrien l'appelle ainsi en référence à la ville d'Athènes qui est considérée à l'époque comme un des plus importants centres culturels.

En Belgique[modifier | modifier le code]

Le nom officiel est athénée royal, athénée provincial ou athénée communal, selon que l'établissement est organisé par la Communauté française de Belgique (succédant à l'État belge du fait de la «communautarisation de l'enseignement» en 1989), par une province ou par une commune. L'appellation athénée provincial (ex. : Athénée provincial Guy Lang) est toutefois plus rare.

Le nom de l'athénée est souvent complété par le nom de la ville où il se situe (éventuellement, avec un numéro : ex. : Athénée royal de Bruxelles 2) et/ou le nom d'une personne célèbre (ex. : Athénée communal Maurice Destenay ou Athénée royal de Koekelberg – Charles Rogier). En règle générale, un athénée est une école secondaire proposant essentiellement l'enseignement dit de transition (aussi appelé humanités ou général).

  • Si la plupart des athénées ne proposent que l'enseignement secondaire, et qu'il existe parallèlement des écoles maternelles et primaires dites de l'État, certains athénées proposent également le maternel ou le primaire, voire les deux, en plus du secondaire.
  • Les écoles proposant l'enseignement de qualification (technique ou professionnel) sont le plus souvent appelés instituts techniques. Mais de nombreux athénées proposent également des filières techniques ou professionnelles à côté de l'enseignement de transition.

Un athénée correspond donc plus ou moins au collège et au lycée français réunis. Le terme lycée est très peu utilisé en Belgique francophone et ne recouvre pas forcément la même réalité qu'en France. Ainsi le Lycée de Namur est en fait l'équivalent d'un collège français. L'occurrence lycée pouvait également se rencontrer dans le sens d'établissement pour jeunes filles[1]. Ainsi, le Lycée de Liège (en fait Lycée Léonie de Waha, aujourd'hui Athénée Léonie de Waha) était réservé aux jeunes filles, par opposition à l'Athénée (en réalité l'Athénée Charles Rogier), qui était un établissement pour jeunes gens. La généralisation de la mixité de l'enseignement fait que ce sens tend à disparaître. Quant au terme collège, il fait presque toujours référence à une école catholique, à l'origine pour garçon avant la mixité. Les écoles catholiques pour filles étaient, elles, appelées également Lycées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. C'est le sens que lui donne d'ailleurs Le nouveau Petit Robert (1996) selon lequel le lycée est, En Belgique, un « Établissement secondaire pour filles »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :