Ateliers Allot Frères

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ateliers Allot Frères
logo de Ateliers Allot Frères

Création 1812
Dates clés 5 décembre 1979 : immatriculation de la société actuelle
Fondateurs René Allot (architecte d'intérieur & ébéniste d'art),

Michel Allot (tapissier décorateur), Anne Allot

Personnages clés Marcel Allot
Forme juridique Société à responsabilité limitée
Siège social Loudéac
Drapeau de France France
Direction Ronan Allot
Activité Fabrication d'autres meubles et industries connexes de l'ameublement
Produits Mobiliers & sièges d'art
Effectif 19 en 2014
SIREN 317 287 621
Site web www.ateliers-allot.fr

Chiffre d'affaires 1 371 500 € en 2015

comptes récents non disponibles

Les Ateliers Allot Frères sont une entreprise d'ébénisterie d'art spécialisée dans la reproduction de meubles et sièges d'art du XVIIe siècle, XVIIIe siècle et début XIXe siècle. Elle est héritière d'un savoir-faire séculaire[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Depuis 1812, la famille Allot travaille le bois. Autrefois tonnelier et fabricant de calèches, l'entreprise Allot est dorénavant spécialisée dans la reproduction de meubles anciens[2].

René Allot, diplômé de l'École Boulle et architecte d'intérieur de métier [3], reprend avec son frère Michel la succession de l'entreprise familiale en 1979, formant ainsi la 7e génération d'artisans du bois de l'entreprise. Ils installent le show-room de 1 300 m2[4]et leurs ateliers sur un même site à Loudéac, en Bretagne[5].

Vue aérienne des "Ateliers Allot Frères" (façade nord en premier plan)

En 1999, un incendie ravage la totalité des ateliers et détruit la collection de patrons et gabarits nécessaires à la réalisation des meubles[6]. Après reconstruction, il aura fallu 10 ans pour reconstituer un patrimoine de plus de 600 modèles [7].

Le 12 juin 2019, la société, victime d'un impayé important, est placée en redressement judiciaire[8],[9].

Savoir-faire[modifier | modifier le code]

Les Ateliers Allot Frères est l'une des seules entreprises en France à réunir encore les huit métiers de l'ameublement [5] :

La reproduction intégrale de certains chefs-d'œuvre de maîtres ébénistes s'appuient sur des croquis originaux du XVIIe siècle. À l'exception du débit et de la découpe de bois, l'ébénisterie et la sculpture sur bois sont réalisés exclusivement à la main[5].

Les meubles sont réalisés en bois massif : chêne, châtaignier, noyer, acacia, if, merisier et acajou[5]. Concernant la marqueterie, 43 essences de bois de placages précieux sont utilisées[5].

Réalisations[modifier | modifier le code]

Les meubles réalisés sont de style Louis XIV, Louis XV, transition, Louis XVI, directoire, restauration et Louis-Philippe[5].

Tous types de mobiliers de cette époque sont fabriqués : bureau, table[3], commode, secrétaire, armoire, buffet, console, miroir, cabriolet, bergère, lit à baldaquin[5], canapé...

Clientèle[modifier | modifier le code]

90 % des ventes sont réalisés en direct [4]. Le quart de l'activité est réalisé à l'étranger [5] comme en Corée du Sud[3]. L'entreprise réalise parfois de grands chantiers comme ce fut le cas pour le prince héritier de Thaïlande [7].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les Frères ALLOT, Ébénistes d’Art - Livre 1, René ALLOT, 1989 (240 pages)
  • Les Frères ALLOT, Ébénistes d’Art - Livre 2, Ronan ALLOT, 2009 (350 pages)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Point magazine, « Meubles Louis XIV à Empire, les Ateliers Allot perpétuent l'ébénisterie d'art », sur Le Point, (consulté le 3 août 2019)
  2. « Les plus vieilles entreprises familiales », Le Journal du Net (consulté le 17 avril 2012)
  3. a b et c « Les Frères Allot perpétuent la tradition des ébénistes français », sur lesechos.fr, Les Echos n° 20190, (consulté le 20 avril 2012), p. 22
  4. a et b Ministère de l’économie de l'industrie et de l’emploi, « Direction Générale de la Compétitivité de l’Industrie et des Services, lettre n°45 », Direction Générale de la Compétitivité de l’Industrie et des Services, (consulté le 17 avril 2012)
  5. a b c d e f g et h « Allot Frères », Institut Supérieur des Métiers, entreprises de patrimoine vivant (consulté le 17 avril 2012)
  6. Julien Uguet, « Allot Frères. L'ébéniste d'art veut conquérir l'étranger », Le Journal des entreprises ; Édition Côtes-d'Armor, (consulté le 17 avril 2012)
  7. a et b « Ateliers Allot. Les meubles d'art visent la Russie », sur le télégramme.com, le télégramme.com, (consulté le 20 avril 2012)
  8. « Ateliers Allot Frères », sur www.societe.com (consulté le 3 août 2019)
  9. « A Loudéac, les meubles Allot en redressement judiciaire », sur actu.fr (consulté le 3 août 2019)
  10. « les dernières labellisations », Entreprise du patrimoine vivant, (consulté le 20 avril 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]