Atelier de Cézanne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paul Cézanne.
Atelier de Cézanne
Émil Bernard, Paul Cézanne in his studio at Les Lauves, 1904.jpg
Paul Cézanne, par Émile Bernard, dans son atelier d'artiste des Lauves, en 1904
Informations générales
Type
Ouverture
8 juin 1954
Dirigeant
Municipalité d'Aix-en-Provence
Site web
Collections
Collections
Décor, œuvres, jardin, mobilier, objets personnels familiers, documents, écrits, matériel de travail, chevalets, pots de peinture, vêtements de travail, objets utilisés comme motifs...
Époque
Bâtiment
Protection
Localisation
Pays
Département
Région
Adresse
9 avenue Paul Cézanne, Aix-en-Provence
Coordonnées
Localisation sur la carte des Bouches-du-Rhône
voir sur la carte des Bouches-du-Rhône
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Provence-Alpes-Côte d'Azur
voir sur la carte de Provence-Alpes-Côte d'Azur
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

L'atelier de Cézanne ou atelier des Lauves est une bastide-mas-atelier d'artiste-musée d'Aix-en-Provence, dans les Bouches-du-Rhône, en Provence-Alpes-Côte d'Azur, où le peintre Paul Cézanne (1839-1906), un des maîtres de l’impressionnisme, du postimpressionnisme, et du cubisme, considéré comme un des pères de l'art moderne, peint quelques-unes des ses dernières œuvres durant ses quatre dernières années, entre 1901 et 1906[1]. La bastide est labellisée Maisons des Illustres depuis 2012[2], et fait partie des sites Cézanne d'Aix-en Provence, avec sa bastide du Jas de Bouffan, son cabanon de Cézanne des carrières de Bibémus, ou sa maison de Cézanne à L'Estaque de Marseille.

Histoire[modifier | modifier le code]

Né à Aix-en-Provence en 1839, et profondément attaché à vie à sa Provence natale, passionné de nature, Cézanne arpente dès son adolescence, les environs d'Aix (sa grande source favorite d’inspiration) avec son grand et inséparable ami d'école et d'enfance Émile Zola[3]. Cézanne vit et travaille entre autres dans sa bastide du Jas de Bouffan familiale, dans son cabanon de Cézanne des carrières de Bibémus, dans sa maison de Cézanne à L'Estaque (quartiers de Marseille des bords de la mer Méditerranée) ou à Gardanne (entre 1885 et 1886)...

Après le décès de sa mère et la vente de sa Bastide du Jas de Bouffan familiale[4], Cézanne, âgé de 62 ans, achète en novembre 1901, ce petit domaine entouré de 0,7 hectare (7 000 m2) de terres agricoles, d'un jardin, de pinède, d'oliveraies, et de figuiers, sur la colline des Lauves, bordé par le canal du Verdon, avec vue panoramique sur sa chère montagne Sainte-Victoire (un des ses thèmes artistiques de prédilection, montagne Sainte-Victoire de Cézanne en 44 huiles et 43 aquarelles) au nord d’Aix.

Il y fait construire cette bastide[5] (sur l’actuelle avenue Paul-Cézanne) avec, au rez-de-chaussée, un petit office, deux salons, une cuisine, un cabinet de toilette, et son atelier d'artiste à l'étage, éclairé par une grande verrière. Chaque matin, il quitte son appartement du 23 rue Boulegon à Aix, ou il vit avec son épouse et modèle Hortense Fiquet et leur fils, pour aller travailler de six heures du matin à cinq heures de l'après-midi, dans ce « grand atelier d'artiste à la campagne » pour trouver le calme, la solitude, et la lumière[6], et de nombreux modèles d'inspiration pour son importante œuvre prolifique exposée depuis dans tous les plus grands musées d'art du monde (jardin, paysages des environs, maisons provençales, personnages, natures mortes...).

Son ami poète-peintre Émile Bernard s'installe brièvement au rez-de-chaussée de l'atelier en 1904. À la suite de la disparition de Cézanne en 1906, l’atelier reste fermé pendant quinze ans, jusqu’à sa revente en 1921 par son fils héritier, à l'écrivain Marcel Provence (élève de l'écrivain Frédéric Mistral) qui y vécut jusqu'à sa disparition en 1951.

Musée Cézanne[modifier | modifier le code]

En 1952, les biographes américains James Lord et John Rewald fondent le Cézanne Memorial Committee (comité pour la mémoire de Cézanne) pour protéger les lieux de la démolition, l’acheter avec des dons américains, en faire don à l'Université d'Aix-Marseille, pour y inaugurer un musée Cézanne le 8 juin 1954, acquis en 1969 par la municipalité d'Aix-en-Provence.

Le musée est une tentative de reconstitution de l'atelier d'artiste de Cézanne, et de son atmosphère de travail, avec quelques-unes de ses œuvres, décor, jardin, mobilier, objets personnels familiers, documents, écrits, matériel de travail, chevalets, pots de peinture, vêtements de travail, objets utilisés comme motifs, expositions temporaires...[7]

Le Terrain des peintres[modifier | modifier le code]

À environ 1 km de l'atelier se trouve le Terrain des peintres, petit parc commémoratif aménagé à l'endroit même où Cézanne se rendait pour peindre la montagne Sainte-Victoire. Entre 1902 et 1906, il l'a peinte de cet endroit 17 fois à l'aquarelle et 11 fois à l'huile. Neuf de ses toiles sont reproduites sur des plaques de céramique.

Au cinéma[modifier | modifier le code]

En musique[modifier | modifier le code]

En 1984 France Gall interprète sa chanson à succès Cézanne peint[9], sur fond de cigales, et de grillons provençal, écrite et composée par Michel Berger « l’été dans la campagne d’Aix, dans une maison face à la montagne Sainte-Victoire, à côté de l’atelier de Cézanne » pour son album Débranche !.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]