At-Tahrim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

66e sourate du Coran
L’Interdiction
Le Coran, livre sacré de l'islam.
Le Coran, livre sacré de l'islam.
Informations sur cette sourate
Titre original التحريم, At-Tahrim
Titre français L’Interdiction
Ordre traditionnel 66e sourate
Ordre chronologique 107e sourate
Période de proclamation Période médinoise
Nombre de versets (ayat) 12
Ordre traditionnel
Ordre chronologique

At-Tahrim (arabe : التحريم, français : L’Interdiction) est le nom traditionnellement donné à la 66e sourate du Coran, le livre sacré de l'Islam. Elle comporte 12 versets. Rédigée en arabe comme l'ensemble de l'œuvre religieuse, elle fut proclamée durant la période médinoise.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Bien que le titre ne fasse pas directement partie du texte coranique[1], la tradition musulmane a donné comme nom à cette sourate L’Interdiction[2], en référence au premier verset. Traduction du premier verset : "Ô Prophète! Pourquoi, en recherchant l'agrément de tes femmes, t'interdis-tu ce qu'Allah t'a rendu licite? Et Allah est Pardonneur, Très Miséricordieux."

Période de proclamation[modifier | modifier le code]

Selon la tradition musulmane, contestée par certaines recherches universitaires, cette sourate a été proclamée pendant la période médinoise, c'est-à-dire schématiquement durant la seconde partie de la vie de Mahomet, après avoir quitté La Mecque[3]. Les savants musulmans s'accordent pour dire que cette sourate occupe la 107e place dans l'ordre chronologique[4].

Résumé[modifier | modifier le code]

Cette sourate précise le fait qu'il est possible de se rétracter de l'un de ses serments si celui-ci s'oppose à l'une des prescriptions de Dieu (Allah). La situation décrite dans cette sourate est celle du prophète lui-même qui après avoir répudié sa femme copte Myriam à cause des manigances de deux de ses autres femmes, souhaite finalement revenir sur sa répudiation après avoir découvert que ceci serait contraire aux préceptes de Dieu relatifs à la nécessité d'être juste envers ses proches.

Interprétations[modifier | modifier le code]

Cette sourate fait partie d'un groupe de 10 sourates (de la 57e et la 66e) traitant de la vie social de la nouvelle communauté musulmane.

Hadiths liés à cette sourate[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. André Chouraqui, Le Coran, traduction et commentaires, 1990, p. 15.
  2. André Chouraqui, Le Coran : L'appel, France, Robert Laffont, , 625 p. (ISBN 2221069641)
  3. Blachère R., Le Coran, 1966, p. 103.
  4. André Chouraqui, Le Coran : L'appel, Robert Laffont, , 625 p. (ISBN 2221069641)