Astroparticules (discipline)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'astroparticule, ou physique des astroparticules est un jeune domaine de l'astrophysique[a 1],[1] qui étudie les particules d'origine cosmique, présente dans l'espace.

Son développement rapide a amené à concevoir de nouveaux outils. Grâce à des laboratoires souterrains, des télescopes spécialement conçus, des antennes et des expériences spatiales, les physiciens des astroparticules utilisent de nouvelles techniques de détection pour observer une large variété de particules cosmiques, dont les neutrinos, les rayonnements gamma et les rayons cosmiques les plus énergétiques. Leurs recherches portent aussi sur la matière noire et les ondes gravitationnelles.

Historique[modifier | modifier le code]

Historiquement, la physique des astroparticules évolua avec l'astronomie optique[1].

En 1910, le physicien allemand Theodor Wulf (en) confirme par expérience, l'origine terrestre du rayonnement ionisant.

En 1912, Victor Franz Hess a montré que les rayonnements qui ionisent l'atmosphère sont d'origine cosmique. Ces résultats sont confirmés par Millikan qui travaille à l'aide de ballons-sondes[2].

Dans les années 1960, Raymond Davis Jr. et John Bahcall détectèrent avec succès le neutrino solaire (Expérience Homestake), posant ainsi les fondements de la physique des astroparticules.

En 1998, une découverte très importante eu lieu, une expérience menée au laboratoire Super-Kamiokande démontre l'oscillation du neutrino, ce qui est une révolution dans ce domaine[1].

Aspects[modifier | modifier le code]

Voici, les questions et les sujets principales qui intéressent les physiciens des astroparticules :

La désintégration du proton[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Désintégration du proton.

La matière noire et sa nature[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Matière noire.

L'asymétrie baryonique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Asymétrie baryonique.

Autres[modifier | modifier le code]

  • Y'a t-il des particules primordiales dans le rayonnement cosmique[3] ?

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. À l’intersection de la physique des particules, de l’astronomie et de la cosmologie.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]