Aston Martin DBS V12

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aston Martin DBS.
Aston Martin DBS
Aston Martin DBS V12

Marque Drapeau : Royaume-Uni Aston Martin
Années de production 2007-2012
Classe GT
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) V12, 48 soupapes
Position du moteur Longitudinal avant
Cylindrée 5 935 cm3
Puissance maximale À 6 500 tr/min : 517 ch (380 kW)
Couple maximal À 5 750 tr/min : 570 Nm
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Automatique à 6 rapports
Poids et performances
Poids à vide boîte manuelle : 1 695 kg
boîte automatique : 1 740 kg
Vitesse maximale boîte manuelle : 307 km/h
boîte automatique : 295 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 4,3 s
Consommation mixte 15,6 L/100 km
Émission de CO2 388 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé 2-portes
Freins en carbone 398 mm avant, 360 mm arriére
Dimensions
Longueur 4 720 mm
Largeur 1 900 mm
Hauteur 1 280 mm
Volume du coffre 155 dm3
Chronologie des modèles
Précédent Aston Martin Vanquish S Aston Martin Vanquish Suivant

L'Aston Martin DBS, nom déjà utilisé auparavant pour un modèle des années 1960-1970, est une évolution plus sportive de la DB9. Produite par constructeur britannique Aston Martin de 2007 à 2012[1], sa fabrication était basée à Gaydon en Angleterre.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Design[modifier | modifier le code]

Le design de la DBS se devait de correspondre à la devise de la marque « Power, Beauty & Soul », affichée sur l'écran situé entre le tachymètre et le compte-tours lors de la mise en route du moteur. Basé sur une DB9, la DBS s'en différencie à l'extérieur visuellement grâce à des boucliers avant et arrière modifiés typés sport. Deux ouvertures supplémentaires ont fait leur apparition sur le capot pour améliorer le refroidissement du moteur.

La principale différence entre la DB9 et la DBS est la carrosserie, celle de la DBS étant largement constituée de panneaux en fibre de carbone, à l'exception de la cellule centrale commune aux deux modèles. Intérieurement, plusieurs parties sont aussi en carbone tels que les accoudoirs et d'autres éléments de décorations.

Performances[modifier | modifier le code]

Elle est équipée d'un moteur V12 atmosphérique de 6 L de cylindrée, développant 517 ch à 6 500 tr/min (soit environ 40 de plus que la DB9) et un couple de 570 Nm à 5 750 tr/min. Ce bloc est accouplé à une boîte de vitesse manuelle à six rapports ou à une boîte automatique dénommée « Touchtronic ». Ainsi motorisée, la DBS atteint 302 km/h en pointe et accélère de 0 à 100 km/h en 4,3 s.

Elle reçoit une préparation moteur sur la base du V12 de la DB9 et des modifications sur les trains roulants. Ces deux facteurs contribuent à améliorer le rapport poids-puissance de ce coupé.

DBS Volante[modifier | modifier le code]

Une DBS Volante

La DBS Volante est la version cabriolet, utilisant une capote en toile pour garder les lignes du coupé. Elle conserve la même motorisation et revendique les mêmes performances : 4,3 s pour le 0 à 100 km/h.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Des prototypes de l'Aston Martin DBS ont été vus au cinéma, dans Casino Royale, film de James Bond de 2006, avant même leur présentation publique au Pebble Beach Concours d'Elegance d'août 2007 aux États-Unis[1], et plus d'un an avant les premières livraisons, poussant un peu plus loin la stratégie de placement de produit qui lie depuis 1964 Aston Martin et les producteurs des films de James Bond. Dans le film la DBS est pulvérisée après être restée plus d'une minute à l'écran. Le cascadeur Adam Kirley (doublure de Daniel Craig) inscrit ainsi le record du plus grand nombre de tonneaux (sept en tout) pour cette cascade réalisée à 120 km/h[2].

L'Aston Martin DBS V12 après la course poursuite de Quantum of solace

Elle est aussi présente dans Quantum of Solace, film de James Bond, au début pour une course poursuite dans les environs du Lac de Garde où la voiture fini en piteuse état après la scène d'action.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) DBS - Site officiel d'Aston Martin
  2. JEFF, « La DBS de Casino Royale », sur Bond&TV Cars,‎ (consulté le 2 août 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]