Astaldi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Astaldi S.p.A.
logo de Astaldi
illustration de Astaldi

Création 1926
Fondateurs Ing. Sante Astaldi
Personnages clés Vittorio Di Paola PDG
Forme juridique Société anonyme
Siège social Rome
Drapeau d'Italie Italie
Actionnaires Famille Astaldi
Activité BTP
Filiales Italstrade S.p.A. - Dipenta
Effectif 10 500 (2017)
Site web http://www.astaldi.it

Chiffre d'affaires 2 888 M € (2017)
Résultat net -97,7 M € (2017)

Astaldi S.p.A. est une entreprise italienne spécialisée dans le secteur du BTP, la construction et des travaux publics. Astaldi est le second groupe sur le marché italien de construction « general contractor », comme promoteur et spécialiste de projet finance.

L'entreprise a été fondée dans les années 1920. Le groupe Astaldi dispose d'un siège social implanté à Rome.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines de la société remontent aux années 1920, avec la création par Sante Astaldi de l'entreprise individuelle du même nom. En 1929 la société individuelle devient une société anonyme, et sa raison sociale devient « Impresa Astaldi Costruzioni e Lavori Pubblici S.p.A. »

Jusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale, l'entreprise intervient essentiellement en Italie et dans les colonies italiennes en Afrique. L'entreprise se spécialise dans les travaux publics avec la construction de routes, voies ferrées, ports et grands bâtiments publics.

L'activité à l'étranger se développe fortement au lendemain de la guerre avec la création de « Impresa Astaldi Estero S.p.A. » La société gagne de nombreux marchés en Europe, Asie, Amérique Centrale, Moyen-Orient et développe sa présence en Afrique.

La composition actuelle de la société remonte à 1985, quand les sociétés « Impresa Astaldi » et « Astaldi Estero » fusionnent pour devenir, en mars 1986, « Astaldi S.p.A.. »

En 1998, le groupe Astaldi devient le second groupe italien de constructions à la suite du rachat de deux entreprises italiennes importantes du secteur, Italstrade et Dipenta.

En 2019, Salini Impregilo annonce vouloir acquérir Astaldi, qui est alors en procédure de faillite, pour un montant de 225 millions d'euros[1].

Activité[modifier | modifier le code]

Les différents secteurs d'intérêt sont les infrastructures de transport (autoroutes, aéroports, ports, voies ferrées traditionnelles et lignes à grande vitesse, métros), les centrales de production d'énergie (barrages, centrales électriques thermiques, hydrauliques et nucléaires), le bâtiment (logements et bâtiments industriels), la construction et la gestion des parkings publics, les établissements de santé (hôpitaux et cliniques) et, à l’étranger, tous ouvrages dans le domaine de l'eau et de l'énergie.

Actuellement, le groupe est présent en Italie, dans les pays d'Europe de l’Est, en Algérie, en Turquie et au Moyen-Orient (Arabie saoudite, Qatar, Émirats arabes unis), aux États-Unis et en Amérique centrale et du Sud.

Le Groupe Astaldi SpA dispose d'un patrimoine net de 312 millions d'euros, a déclaré un chiffre d'affaires consolidé de 1,3 milliard d'euros et un bénéfice net de 38,1 millions d'euros. Les effectifs sont de 8 800 salariés.

Actionnaires principaux[2][modifier | modifier le code]

  • Fin.Ast S.r.l[3]. = 53,213 %, dont :
    • directement = 39,503 %
    • à travers Finetupar International S.A. = 12,525 %
    • à travers Astaldi S.p.A. (actions propres) = 1,185 %
  • sur le marché = 32,751 %
  • Capital Research and Management Company = 5,016 %
  • Odin Forvaltning A.S. = 4,914 %
  • Pictet Funds (Europe) S.A. = 2,098 %
  • JP Morgan AM (UK) Ltd. = 2,008 %

Ouvrages récents[modifier | modifier le code]

Parmi les ouvrages les plus récents et réalisés au cours des toutes dernières années, on compte :

  • la ligne TAV Rome-Naples,
  • les bâtiments de la nouvelle Foire de Milan,
  • l’hôpital de Venise-Mestre,
  • le complexe hydroélectrique de Pont Ventoux et l’autoroute d’Anatolie en Turquie.

Ouvrages en cours de réalisation[modifier | modifier le code]

Les ouvrages en cours de réalisation sont :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Elisa Anzolin, « Italian builder Salini backs plan to buy Astaldi to revive industry », sur Reuters,
  2. Données mises à jour le 5 janvier 2009
  3. la société « Fin.Ast srl » appartient à la famille Astaldi
  4. (it) « European Extremely LargeTelescope - Fiche technique », sur Cimolai SpA (consulté le 11 novembre 2018)
  5. « Un pont haubané pour le métro d'Istanbul », Freyssinet, (consulté le 19 avril 2016)
  6. « Aéroports de Paris, VINCI Airports et Astaldi retenus comme "acquéreurs pressentis" pour la mise en concession de l'aéroport international de Santiago du Chili », Euronext, (consulté le 19 avril 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]