Astéroïde apohele

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Objet interne à l'orbite terrestre, inner Earth object (IEO)
Astéroïde Atira

Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le groupe (ou famille) des astéroïdes Atira. Pour l'astéroïde éponyme, voir (163693) Atira.
Page d’aide sur l’homonymie « inner Earth object », « inner-Earth object » et « IEO (astéroïde) » redirigent ici. Pour les autres significations du sigle IEO, voir : IEO.

En astronomie, un astéroïde apohele ou objet interne à l'orbite terrestre[1] (de l'anglais inner Earth object[1], abrégé en IEO[1]) ou encore Atira est un astéroïde dont l'orbite est entièrement située à l'intérieur de celle de la Terre.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Un astéroïde est dit apohele lorsque, d'une part, le demi-grand axe (noté a) de son orbite héliocentrique est inférieur à une unité astronomique (UA) et, d'autre part, sa distance à l'aphélie (notée Q) est inférieure à 0,983 UA[2],[3].

Les astéroïdes apohele forment une sous-famille de la famille des astéroïdes Aton[4]. Ils se distinguent des autres astéroïdes Aton par le fait que leurs orbites respectives ne croisent jamais celle de la Terre[4]. Ils peuvent ainsi être définis comme des astéroïdes Aton non géocroiseurs.

Historique[modifier | modifier le code]

1998 DK36 est peut-être le première astéroïde de ce type à avoir été découvert. Il a observé pour la première fois le [5], peu avant h 48 min 30 s (TU)[5], par l'astronome américain David J. Tholen à l'observatoires du Mauna Kea[5] sur île d'Hawaï. Mais il n'a été observé que trois autres fois[5] — la dernière le [5], peu avant h 48 min 39 s (TU)[5] — et son découvreur a confirmé qu'il a été perdu[6],[7].

Observé pour la première fois le à 11 h 26 min 4 s 55 (TU) par le LINEAR à Socorro[8], (163693) Atira est considéré comme le premier astéroïde de ce type à avoir été découvert[9].

On connaît actuellement (octobre 2015) 16 astéroïdes apoheles[10] dont 5 sont numérotés et un seul nommé.

Ces seize astéroïdes sont également cythérocroiseurs, c'est-à-dire qu'ils croisent l'orbite de Vénus, et sept d'entre eux sont même herméocroiseurs, croisant celle de Mercure.

Nom[modifier | modifier le code]

Ces astéroïdes sont plus souvent désignés par l'acronyme IEO (au pluriel, IEOs) qui est le sigle de l'anglais interior to Earth’'s orbit (« intérieur à l'orbite de la Terre »), proposé par Patrick Michel et al.[11], ou inner Earth object[1] (« objet interne à l'orbite de la Terre »).

L'adjectif anglais apohele est un néologisme emprunté à l'hawaïen apo hele[12],[13] qui signifie « orbite »[12],[13]. Il a été proposé par l'astronome américain David J. Tholen[14], de l'Institut d'astronomie de l'Université de Hawaï, en raison de sa consonance avec « apoapside » et « helios »[15] (qui, ensemble, forment « aphélie »), mais aussi avec les noms des groupes voisins Aton, Apollon et Amor[16].

Ce nom a fait l'objet de débats, étant donné que la plupart des sous-classes d'astéroïdes sont nommées d'après les membres importants de ce groupe (par exemple, les Aton tirent leur nom de (2062) Aton, le premier de ce type qui fut découvert) et qu'il n'y a pas d'astéroïde nommé « Apohele »[réf. nécessaire].

Les astéroïdes apehele sont dits astéroïdes Atiras d'après (163693) Atira.

Liste[modifier | modifier le code]

La liste suivante regroupe les apoheles connus au 15 octobre 2015, classés par aphélie croissant[17].

Nom Périhélie
(ua)
Demi-grand axe
(ua)
Aphélie
(ua)
Excentricité Inclinaison
(°)
(418265) 2008 EA32 0,428 0,6159 0,80 0,3049 28,26
2013 TQ5 0,654 0,7739 0,89 0,1554 16,38
(164294) 2004 XZ130 0,337 0,6176 0,90 0,4545 2,95
2006 WE4 0,641 0,7847 0,9282 0,1831 24,77
(413563) 2005 TG45 0,428 0,6815 0,9352 0,3723 23,33
2006 KZ39 (2013 JX28) 0,262 0,6008 0,9398 0,5641 10,76
2010 XB11 0,288 0,6180 0,9480 0,5338 29,88
2014 FO47 0,549 0,7524 0,9562 0,2708 19,19
2008 UL90 0,431 0,6949 0,9590 0,3802 24,31
2012 VE46 0,455 0,7128 0,9705 0,3615 6,67
(434326) 2004 JG6 0,298 0,6351 0,9726 0,5313 18,95
2007 EB26 0,119 0,5497 0,9795 0,7831 8,42
(163693) Atira 0,502 0,7410 0,9798 0,3221 25,62
2015 DR215 0,352 0,6662 0,9805 0,4717 4,10
1998 DK36 0,404 0,6923 0,98 0,4160 2,02

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Entrée « inner Earth object (IEO) » [php] dans Mohammad Heydari-Malayeri, An etymological dictionary of astronomy and astrophysics: english – french – persian [« Un dictionnaire étymologique d'astronomie et d'astrophysique : anglais – français – perse »], Paris, Observatoire de Paris,‎ 2005-2015 (présentation en ligne).
  2. (en) « Near Earth asteroids (NEAs) » [« Astéroïdes proches de la Terre »] [html], sur iau.org, Union astronomique internationale,‎ mis à jour le 7 octobre 2013 [version 41.0] (consulté le 19 décembre 2015).
  3. (en) « NEO groups » [« Groupes d'objets proches de la Terre »] [html], sur neo.jpl.nasa.gov, Jet Propulsion Laboratory,‎ mis à jour le 19 septembre 2015 (consulté le 19 décembre 2015).
  4. a et b (en) José-Louis Galache, « Asteroid classification. I.– Dynamics » [« Classification des astéroïdes. I.– [Classification] dynamique »] [html], sur minorplanetcenter.net, Minor Planet Center,‎ mis en ligne le (consulté le 19 décembre 2015).
  5. a, b, c, d, e et f (en) « 1998 DK36 » [html], sur minorplanetcenter.net, Minor Planet Center (consulté le 19 décembre 2015).
  6. (en) David J. Tholen et Robert J. Whiteley, « Update on small solar elongation NEO search » [html], Science presentations announced for the Comm 20 sessions at GA24, sur astro.uu.se (consulté le 30 novembre 2007)
  7. (en) David J. Tholen et Robert J. Whiteley, « Results from NEO searches at small solar elongation », Bulletin of the American Astronomical Society, vol. 30, no 3 « DPS Meeting (Madison, october 1998) »,‎ , [16.04] (lire en ligne [html]).
  8. (en) « (163693) Atira = 2003 CP20 » [html], sur minorplanetcenter.net, Minor Planet Center (consulté le 19 décembre 2015).
  9. (en) Jennifer Evans et Grant Stokes, « Discovery of the first asteroid with an interior Earth orbit: 2003 CP20 » [« Découverte du premier astéroïde avec une orbite intérieure à (celle de) la Terre »], Tumbling Stone, no 21,‎ (lire en ligne [html]).
    2003 CP20 était la désignation provisoire de (163693) Atira.
  10. (en)List of apohele asteroids generated by the JPL Small-Body Database Search Engine Consulté le 15 octobre 2015
  11. (en) Patrick Michel et al., « Estimated abundance of Atens and asteroids evolving on orbits between Earth and Sun » [« Abondance estimée des Aton et des astéroïdes évoluant sur des orbites entre la Terre et le Soleil »], Icarus, vol. 143, no 2,‎ , p. 421-424 (DOI 10.1006/icar.1999.6282, Bibcode 2000Icar..143..421M, résumé, lire en ligne [PDF]).
    Les coauteurs de l'article sont, outre Patrick Michel : Vincenzo Zappalà, Alberto Cellino et Paolo Tanga.
  12. a et b (haw) (en) Entrée « orbit », dans Mary Kawena Pukui et Samuel H. Elbert, Hawaiian dictionary: hawaiian-english, english-hawaiian [« Dictionnaire hawaïen : hawaïen-anglais, anglais-hawaïen »], Honolulu, University of Hawaii Press (en),‎ [éd. revue et enrichie] (1re éd. ), 25 cm, XXVI-572 p. (ISBN 0-8248-0703-0 et 978-0-8248-0703-0, OCLC 826708644, notice BnF no FRBNF42520059, présentation en ligne), p. 493 [lire en ligne (page consultée le 19 décembre 2015)].
  13. a et b (haw) (en) Entrée « apo », dans Kahikāhealani Wight, Illustrated hawaiian dictionary [« Dictionnaire hawaïen illustré »], Honolulu, Bess Press (en), coll. « Pocket »,‎ [éd. poche] (1re éd. ), 18 cm, 448 p. (ISBN 1-57306-239-1 et 978-1-57306-239-8, OCLC 62472944, présentation en ligne), p. 15, apo hele [lire en ligne (page consultée le 19 décembre 2015)].
  14. (en) Entrée « apohele » [html], dans David J. Darling, Encyclopedia of science (online) [« Encyclopédie des sciences (en ligne) »],‎ 1999-2015 (lire en ligne [html]) (consulté le 19 décembre 2015).
  15. (en) Tholen, David J., « What's in a name : Apohele = Apoapsis & Helios », Cambridge Conference Correspondence (consulté le 7 décembre 2009)
  16. (en) Tholen, David J., « Objects interior to Earth's orbit part of NEO-problem », Cambridge Conference Correspondence (consulté le 7 décembre 2009)
  17. (en) « The MPC Orbit (MPCORB) Database », Minor Planet Center,‎ (consulté le 30 novembre 2007)