Association mondiale des exploitants nucléaires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Association mondiale des exploitants nucléaires ou WANO dénomination internationale officielle (en anglais World Association of Nuclear Operators) réunit, au niveau mondial, les exploitants nucléaires. L'objectif de cette association est d'améliorer la sûreté nucléaire des installations de ses membres.

Logo de WANO (World Association of Nuclear Operators)

Origine[modifier | modifier le code]

Suite à la catastrophe nucléaire de Tchernobyl du 26 avril 1986, les exploitants nucléaires du monde entier ont décidé de travailler ensemble pour s'assurer qu'un tel accident ne se reproduise plus.

Dans cet objectif, WANO a officiellement vu le jour le 15 mai 1989 lors d'une réunion inaugurale à Moscou.

Suite à l'accident nucléaire de Fukushima de 2011, WANO a été rénové pour augmenter encore le niveau de la sûreté nucléaire dans le monde[1].

Adhésion[modifier | modifier le code]

L'appartenance à WANO est volontaire et comporte des engagements et des obligations particulières. Il est dans le meilleur intérêt de chaque membre, et de l'industrie, que tous les exploitants de centrales nucléaires dans le monde en soient membres[2].
Tout exploitant ou propriétaire d'une centrale nucléaire ou d'une installation de retraitement de combustible nucléaire, et toute organisation non gouvernementale qui a un impact important sur la sécurité nucléaire, peut demander à devenir membre de WANO.

L'actuel directeur de WANO est le français Jacques Regaldo (EDF), il a été nommé le 31 octobre 2012.

Les 130 membres de WANO sont classés en 3 catégories[3]:

  • catégorie 1 : Ce sont des sociétés d'exploitation, les propriétaires d'usine ou des organisations qui ont été autorisés par une ou plusieurs centrales nucléaires ou installations de retraitement pour les représenter au sein de WANO.
  • catégorie 2 : Ce sont les entreprises qui ont choisi de se faire représenter par un autre membre au sein de WANO. Par exemple l'INPO représente les exploitants des États-Unis d'Amérique et JNO représente les exploitants du Japon.
  • catégorie 3 : Ce sont les organisations ayant une prise de participation dans une installation nucléaire, mais ne représentant pas officiellement la société d'exploitation, ou des organisations ayant une mission de sûreté nucléaire non réglementaire.

Ils s'affilient à l'un des 4 centres de l'association (Atlanta, Moscou, Paris et Tokyo). La langue de travail est l'anglais. On trouvera ci-dessous la liste des membres de la catégorie 1 qui est la plus importante[4]

Centre d'Atlanta :

Centre de Moscou :

Centre de Paris :

Centre de Tokyo :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]