Association des professionnels soudanais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'Association des professionnels soudanais est un syndicat créé clandestinement en 2012, lors de la contestation au Soudan en 2010-2013. Il est la structure principale lors des Manifestations soudanaises de 2018-2019[1].

Cette association regroupe huit corps de métier, et est essentiellement composée d'avocats, de médecins, d'ingénieurs, d'universitaires et d'enseignants du secondaire[2],[3]. Il s'agit selon Le Monde de « la classe moyenne éduquée »[3].

Elle milite en premier lieu contre le coût de la vie et les mesures d'austérité prises par Omar el-Béchir sous la pression du Fonds monétaire international, mais s'oriente ensuite également vers la revendication démocratique[2].

Elle participe à ce titre au renversement d'Omar el-Béchir le , et devient ensuite la principale force civile lors des négociations entre le Conseil militaire et représentants civils lors de la transition démocratique qui suit. Elle demande notamment la dissolution du Congrès national et des procès contre ses dirigeants[4].

Ses principaux leaders sont, selon Africanews, Mohamed Youssef Ahmed Moustafa, un professeur à l’Université de Khartoum, et Mohamed Naji, un médecin arrêté peu après les premières manifestations le [4].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]