Association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association loi de 1901.
But S'opposer au projet de création d'une plate-forme aéroportuaire à Notre-Dame-des-Landes.
Fondation
Fondation .
Identité
Siège Notre-Dame-des-Landes, Loire-Atlantique, France
Président Anne-Marie Chabod (Grandchamps-des-Fontaines).
Dominique Fresneau (Notre-Dame-des-Landes).
Christian Grisollet (Sucé-sur-Erdre).
Secrétaire Agnès Belaud (Vigneux-de-Bretagne).
Trésorier Gérard Cholet (Nort-sur-Erdre).
Financement Cotisations, dons et mécénat.
Membres 3500.
Slogan Aéroport, NON !
Site web acipa-ndl.fr
Dissolution
Dissolution

L'Association citoyenne intercommunale des populations concernées par le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (ACIPA) est une association loi de 1901, qui a été créée en 2000, dans le but de lutter contre le projet d'aéroport du Grand Ouest. Elle a été dissoute le .

Histoire[modifier | modifier le code]

Un collectif de neuf personnes, résidentes des communes voisines du projet d'aéroport du Grand Ouest, a initié cette association afin de promouvoir, dès 2000[1],[2] leur opposition[3] à ce projet controversé depuis 1972[4],[5],[6].

C'est une association laïque, indépendante de tout parti politique, groupement confessionnel et organisation syndicale.

Invité par la préfète de la région Pays de la Loire Nicole Klein à prendre part, le , à la première réunion du comité de pilotage destiné définir les principes d’une gestion transitoire des terres de la ZAD, après l'abandon du projet d'aéroport, l'ACIPA a annoncé qu'elle n'y participerait pas, même si elle prétend ne pas être opposée au dialogue[7].

Considérant que le but unique de l'abandon du projet d'aéroport qui avait présidée à sa création avait été atteint, l'association prononce sa dissolution lors d'une assemblée générale le [8].

Composition et structure[modifier | modifier le code]

En plus de son bureau et de son conseil d'administration composés de dix-huit membres, l'association comprend cinq commissions[9] :

  • logistique et actions ;
  • adhésions et finances ;
  • études et juridique ;
  • information et communication ;
  • coordination.

L'ACIPA a aussi ouvert de nombreuses sections locales, dans chacune des communes affectées par le projet, et a généré plusieurs comités de soutien[évasif], installés dans des villes moins proches de la région, comme Redon, Rennes, Vannes[réf. souhaitée], voire ailleurs en France : Alençon[10], Barbezieux-Saint-Hilaire[11], Bourges[12].

But[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le but avoué est de décider le pouvoir politique en place à abandonner définitivement la construction de ce complexe aéroportuaire en agissant de façon à sauvegarder les intérêts environnementaux et l'harmonie territoriale par son aménagement.

Ce but passe par divers modes de communication qui sont relayés par de nombreux sites internet : grève de la faim[13], lieux de résistance, « Camp Action Climat »[14], communiqués de presse, tracts et banderoles, site, manifestations, barrages routiers, éditions limitées de bières en bouteille[15]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « ACIPA », sur agirpourlenvironnement.org (consulté le 30 novembre 2012)
  2. Charlotte Oberti, « Avec les militants anti-aéroport de Notre-Dame-des-Landes », sur www.france24.com, France 24, (consulté le 7 février 2012)
  3. « Notre-Dame-des-Landes : la convergence des luttes », sur lemonde.fr,
  4. « Notre-Dame-des-Landes, fracture française - Chronologie », sur lemonde.fr,
  5. « Notre-Dame-des-Landes : le projet qui divise depuis quarante ans », sur lemonde.fr,
  6. « Statuts complets. », sur acipa.free.fr (consulté le 30 novembre 2012)
  7. « Notre-Dame-des-Landes: les négociations sur les terres s’ouvrent lundi sous tension », Libération.fr,‎ (lire en ligne)
  8. « Notre-Dame-des-Landes: L'Acipa, principale association anti-aéroport, se dissout », sur www.20minutes.fr (consulté le 1er juillet 2018)
  9. « Qui sommes-nous ? », sur acipa.free.fr (consulté le 30 novembre 2012)
  10. « Notre-Dame-des-Landes. Un collectif de soutien aux opposants à Alençon », sur ouest-france.fr, (consulté le 7 février 2013)
  11. « Une soirée de soutien à Notre-Dame-des-Landes », sur sudouest.fr, (consulté le 7 février 2013)
  12. « Soutien aux opposants de Notre-Dame-des-Landes », sur leberry.fr, (consulté le 7 février 2013)
  13. « Notre-Dame-des-Landes : les opposants au projet d'aéroport arrêtent leur grève de la faim », sur lemonde.fr, (consulté le 13 février 2013)
  14. « Un Camp Action Climat céquoi ? », sur campclimat.org (consulté le 13 février 2013)
  15. « Notre-Dame-des-Landes bientôt mise en bière ? », sur lemonde.fr, (consulté le 13 février 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

[radio]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]