Association bretonne (1843)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Association bretonne.
Association bretonne
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Domaine d'activité
archéologie, histoire, langue, culture...
Siège social
Pays
Organisation
Fondateurs
Affiliation
Site web

L’Association bretonne[1] est une société savante créée en Bretagne en 1843, rassemblant à la fois des promoteurs du progrès dans l'agriculture, comme Théophile de Pompéry, et des passionnés d'archéologie et d'histoire[2]. Ses travaux ont contribué au progrès de l'agriculture en Bretagne au XIXe siècle[3].

Historique[modifier | modifier le code]

L'Association bretonne est fondée à Vannes en 1843 par Jules Rieffel et Armand du Châtellier. Dissoute en 1859 par décision impériale ; elle a repris vie en 1873, et n'a jamais cessé ses activités depuis. L'Association bretonne est historiquement de tradition chrétienne.

Objectifs de l'association[modifier | modifier le code]

L'Association bretonne a pour objectif principal l'étude de la Bretagne en vue d'accroître le rayonnement de sa culture et le développement de son économie. Elle porte son intérêt autant sur le passé que sur l'avenir, en accompagnant la période actuelle. Elle ne veut donc ignorer aucun des aspects de la vie socio-culturelle actuelle de la Bretagne.

Membres célèbres de l'association[modifier | modifier le code]

Parmi les personnages qui l'ont rendue célèbre, on peut citer :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Statuts de l’Association bretonne, congrès de Vannes, septembre 1843, Librairie Sebire, Nantes, 1843, p. 3.
  2. « Association bretonne », sur Comité des travaux historiques et scientifiques.
  3. Pelletier, Yannick, Une histoire de la Bretagne, Paris, Éditions Jean-Paul Gisserot, coll. « Les Universels Gisserot », (ISBN 978 2 8774 7074 2, lire en ligne)
  4. Annuaire des cinq départements de la Normandie, Volume 12, Caen, Imprimerie de H. Le Roy, , page 829

Liens externes[modifier | modifier le code]