Association Chartres sanctuaire du Monde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CSM.
Chartres, sanctuaire du monde

Cadre
Forme juridique Association loi de 1901
But Œuvrer en faveur de la pérennité et du rayonnement de la cathédrale Notre-Dame de Chartres
Fondation
Fondation 1992
Fondateur Pierre Firmin-Didot
Identité
Siège Chartres
Président Servane de Layre-Mathéus
Vice-président - Monsieur le Chanoine François Legaux, vice-président d’honneur, membre fondateur
- Maître Noël Raimon, vice-président, membre fondateur
- Monsieur Patrice Calvel, vice-président
Secrétaire général Jean-François Lagier
Trésorier Maître Alain Malet
Financement Dons et mécénat
Site web chartres-csm.org

L'association Chartres sanctuaire du Monde (CSM) est une association loi de 1901 d'intérêt général à but non lucratif.

L'association[modifier | modifier le code]

Partant du constat que Chartres est un des sites les plus importants de l'histoire de l'art et de la spiritualité du Moyen Âge occidental, le but de l'association CSM est d'œuvrer en faveur de la pérennité et du rayonnement de la cathédrale Notre-Dame de Chartres.

Pierre Firmin-Didot fonde l'association en 1992 et la préside jusqu'en 2001. Servane de Layre-Mathéus le remplace à partir de cette date.

L'association a reçu le 5 mai 2014 le certificat Europa nostra, mention spéciale du jury, European Heritage Award. CSM décerne en 2014 le label « Mécène de la cathédrale 2014 » qui récompense les donateurs.

Contributions[modifier | modifier le code]

Le vitrail des Apôtres, au centre de la chapelle du même nom.
Le vitrail des Apôtres, au centre de la chapelle axiale du même nom (baie 0).
A droite, vitrail de saint Jacques le Majeur.
A droite, vitrail de saint Jacques le Majeur (baie 5).
Les cinq lancettes de la rose du transept sud (baie 122).
La rose et les cinq lancettes du transept sud (baie 122).
Vitrail de saint Georges et saint Gilles (baie 133).
Vitrail de saint Georges et saint Gilles (baie 133).

Chartres sanctuaire du Monde contribue aux financements des restaurations suivantes :

Contributions 1993-2014[modifier | modifier le code]

Vitraux du déambulatoire[modifier | modifier le code]

  • Vitrail des Apôtres (vitrail central de la chapelle axiale, baie 0) ;
  • Saint Jacques le Majeur (baie 5) ;
  • Vitrail de saint Étienne (baie 13) ;
  • Vitrail de saint Julien l'Hospitalier (baie 21) ;
  • Vitrail de saint Thomas (baie 23).

Vitraux du haut cœur[modifier | modifier le code]

  • Vitrail de la Vierge en majesté (baie 100) ;
  • Vitrail de Moïse et Isaïe (baie 102) ;
  • Vitrail de David et Ézéchiel (baie 103) ;
  • Vitrail de saint Pierre (baie 105) ;
  • Vitrail de saint Martin et rose du comte Thibaud.

Vitraux du transept sud[modifier | modifier le code]

  • Participation à la dépose des cinq lancettes du transept sud, en association avec American Friends of Chartres[1] (baie 122) :
    • Jérémie portant saint Luc ;
    • Isaïe portant saint Mathieu ;
    • Vierge à l'enfant ;
    • Ézéchiel portant saint Jean ;
    • Daniel portant saint Marc.
  • Vitrail de saint Denis (baie 116)

Vitraux de la nef[modifier | modifier le code]

  • Vitrail de saint Gilles et saint Georges (baie 133)

Autres contributions[modifier | modifier le code]

  • Nettoyage de la chapelle des Apôtres
  • Restauration de l'orgue de chœur ;
  • Emmarchement du maître autel ;
  • Études et restaurations du mobilier liturgique du chœur.

Actualités[modifier | modifier le code]

  • Restauration des statues-colonnes déposées de la cathédrale ;
  • Repose des vitraux de la chapelle Saint-Piat.

Mécénat[modifier | modifier le code]

L'association reçoit des dons provenant de particuliers ou d'entreprises français et étrangers (Crédit agricole, la Vie, etc, MMA, Minoteries Viron de Chartres, etc.).

En partenariat avec l'État français, et en particulier le ministère de la Culture, CSM recherche plus particulièrement des fonds pour financer la restauration des vitraux[2],[3].

L'association diffuse une lettre annuelle qui fait le point sur ses actions de mécénat[4]. Elle est habilitée à envoyer un reçu fiscal pour tous les dons, déductibles des impôts à hauteur de 60 % pour les entreprises et 66 % pour les particuliers.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]