Assistant personnel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections « PDA » redirige ici. Pour les autres significations, voir PDA (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ADP.
Un appareil PC Acer N10 de 2005

Un assistant numérique personnel, un pocket PC, ou un agenda électronique est un appareil numérique portable, souvent appelé par son sigle anglais « PDA » pour « Personal Digital Assistant ».

Évolution[modifier | modifier le code]

Créés à l'origine sur le principe d'une calculatrice évoluée, les assistants personnels servent d'agenda, de carnet d'adresses et de bloc-notes. On les dote de clavier, avec des petites touches, d'écran tactile, associé alors à un stylet.

Selon la définition qu'on leur donne, le premier PDA est le Psion Organiser II de Psion, sorti en 1986. Puis la même année apparaît le premier assistant personnel à écran tactile, le IF-8000 de Casio, suivi par le Wizard OZ-7000 (en) de Sharp (1988), le Portfolio d'Atari (1989), le Refalo de Kyocera (1990), et le Series 3 de Psion (1991). La première utilisation publique du terme « PDA » remonte à l'été 1992, lors du Consumer Electronics Show à ChicagoJohn Sculley, alors CEO d'Apple, présenta le Newton[1].

Progressivement, les avancées techniques permettent aux PDA de combiner, dans un volume réduit, les principales fonctions de la bureautique, du multimédia, de l'Internet, de la géolocalisation et de la téléphonie. Assez vite, les utilisateurs ont pu synchroniser leurs données avec des ordinateurs personnels via des câbles. Puis les capacités sans fil, au début limitées à l'infrarouge, ont été étendues pour accéder à différents types de réseaux via les techniques sans fil ou la téléphonie mobile numérique. La quasi-totalité des PDA modernes dispose d'une connexion Wi-Fi.

Comme pour les autres ordinateurs, toutes ces applications s'appuient sur un système d'exploitation qui permet la standardisation de leur fonctionnement et de leur développement.

Parallèlement aux assistants personnels, les téléphones portables ont aussi intégré ces mêmes fonctionnalités. On parle pour cela de smartphones ou de phablettes. Les différents systèmes d'exploitation proposent des usages, des performances et des compatibilités comparables. Les PDA bénéficièrent ainsi rapidement de la reconnaissance vocale simplifiée. Et des innovations, comme le détecteur de mouvements ou la télévision, y apparaissent simultanément. D'abord en concurrence frontale, les deux familles de produits convergent pour constituer un même secteur d'activité attirant les grandes industries et sociétés de services des techniques de l'information et de la communication.

Caractéristiques matérielles[modifier | modifier le code]

Un ordinateur de poche est un boîtier qui a l'architecture informatique d'un ordinateur, qui tient dans la main, de la taille approximative d'une grosse calculatrice.

Comme dispositif de pointage, un stylet permet de sélectionner et d'extraire des informations sur l'écran du PDA. Il permet également d'écrire sur un clavier émulé ou bien directement par reconnaissance d'écriture. Il s'agit alors d'écrits simplifiés où chaque caractère correspond à un mouvement particulier du stylet. Pour saisir du texte sur clavier, plusieurs procédés ont été conçus : émulé ou mécanique, intégré ou détachable, restreint aux chiffres ou étendu à l'alphabet. Mais le stylet peut encore être suppléé par l'usage des doigts ou d'accéléromètre 3D pour, par exemple, faire défiler l'information à l'écran.

La mémoire interne de certains PDA peut être augmentée en lui adjoignant une mémoire externe sous la forme d'une carte mémoire que l'on enfiche dans l'appareil.

Communiquant et mobile, l'ordinateur de poche peut intégrer divers types de récepteurs et d'antenne. En Europe, les normes suivantes sont employées en fonction des réseaux employés :

Logiciels[modifier | modifier le code]

Les systèmes d'exploitation les plus répandus sont :

Des milliers de logiciels (applications) gratuits ou payants sont disponibles, le plus souvent téléchargeables sur Internet.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Newton, Reconsidered - Time, 1er juin 2012

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]