Assemblée nationale (Érythrée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres articles nationaux ou selon les autres juridictions, voir Assemblée nationale.

L’Assemblée nationale de l’Érythrée compte 104 membres, dont 64 sont nommés[Par qui ?] et 40 représentent les membres du Comité central du Front populaire pour la démocratie et la justice. Sa composition fut arrêtée en février 1992.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans les années 1950, avec l'effritement de la légitimité érythréenne, l'Assemblée nationale perd le droit d'exercer ses pouvoirs[1].

En 2016, l'Onu tire la sonnette d'alarme sur le régime d'Isaias Afwerki et déplore entre autre l'absence d'une Assemblée nationale dans le pays[2],[3].

Composition[modifier | modifier le code]

Membres Sièges
Membres nommés 64
Comité central du FPDJ 40
Total 104

Notes & Références[modifier | modifier le code]

  1. Nafi Hassan Kurdi, L'Érythrée, une identité retrouvée, wwww.books.google.com, 1994, p.100 (consulté le 28 décembre 2017)
  2. Érythrée : viols, castrations, noyades… l’ONU dénonce l’enfer du régime d’Isaias Afewerki, www.jeuneafrique.com, 9 juin 2016 (consulté le 28 décembre 2017)
  3. Érythrée : des crimes contre l'humanité ont été commis de manière systématique, selon l'ONU, www.un.org, 8 juin 2016 (consulté le 28 décembre 2017)