Assebroek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Assebroek
Blason de Assebroek
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Province Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale
Arrondissement Bruges
Commune Bruges
Code postal 8310
Zone téléphonique 050
Démographie
Population 19 473 hab. (01/01/2005)
Densité 2 286 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 12′ N 3° 15′ E / 51.2, 3.2551° 12′ Nord 3° 15′ Est / 51.2, 3.25  
Superficie 852 ha = 8,52 km2
Localisation
Localisation d'Assebroek au sein dela commune de Bruges.
Localisation d'Assebroek au sein de
la commune de Bruges.

Géolocalisation sur la carte : Flandre-Occidentale

Voir sur la carte administrative de Flandre-Occidentale
City locator 14.svg
Assebroek

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Assebroek

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Assebroek

Assebroek est une section de la ville belge de Bruges située en Région flamande dans la province de Flandre-Occidentale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Par des artéfacts déterrés près de l'hôpital Saint-Luc (et conservés dans le musée Gruuthuse à Bruges) on suppose que la région autour du Leitje était déjà habitée au Néolithique.

Vu du ciel, on aperçoit dans les Meersen un complexe d'environ 300 m de canaux et de remparts du Ve siècle à l'endroit où les seigneurs d'Assebroek bâtirent plus tard leur château.

Probablement vers le XIIe siècle, un seigneur appelé Boudoin d’Assebroek a acquis son domaine – limité par Oostkamp, Oedelem, la rue Michel van Hamme, l'avenue Astrid et Lorreinendreef – à l'exception de Sijsele.

Le domaine d’Assebroek ne comprenait que quelques maisonnettes et un moulin le long du vieux chemin vers Gand. Sous l'influence des seignieurs d’Assebroek, furent bâtis une église paroissiale et le couvent de Engelendale.

Actuellement Assebroek contient six paroisses : Immaculata (Ver-Assebroek), Assumpta, Sainte-Lutgarde, Sainte-Catherine, Saint-Christophe, et le Sacré-Cœur (Steenbrugge).

Étymologie[modifier | modifier le code]

Depuis le XXe siècle, on mentionne le nom Assebroek ; avant cela, on parlait de Ars(e)brouc.

Ars(e)brouc signifiait probablement pré humide aux chevaux. En ancien néerlandais, Arse ou ors signifie cheval et brouc veut dire marais.

Il est frappant qu'au cours du Moyen Âge, les Meersen étaient entourés par de nombreuses auberges qui portaient des noms de chevaux ; de celles-ci il ne subsistent que les ruines du Cheval Volant à Oedelem.

Selon d'autres sources le mot arse se réfèrerait aux frênes et dès lors Assebroek signifierait marais entouré par des frênes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Assebroek se trouve dans une plaine de sable au sud-est de Bruges. Exemple typique de paysage de polder, le territoire appelé Assebroekse Meersen contient des pelouses séparées par des saules fréquemment inondés en hiver.

Le marais Assebroekse Meersen a surgi comme prolongation de la Vallée flamande caractérisée par des sédiments de sable, d’argile et de tourbe datant de l'holocène. En dessous de la tourbe se trouve une couche d'environ 30 cm de Chaux de marais du début de l'holocène. Il y a 10 000 ans, cette région était donc un véritable marais.

Évolution du nombre d'habitants[modifier | modifier le code]

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Année 1806 1816 1830 1846 1856 1866 1876 1880 1890
Nombre d'habitants 543 614 845 1 186 1 171 1 259 1 493 1 599 1 915
Remarque : Résultats des recensements de la population opérés le 31 décembre.

XXe siècle jusqu'au réarrangement des communes[modifier | modifier le code]

Année 1900 1910 1920 1930 1947 1961 1970
Nombre d'habitants 2 733 4 705 5 456 6 936 11 337 14 422 15 572
Remarque : Résultats des recensements de la population opérés le 31 décembre.

Curiosités[modifier | modifier le code]

  • Église de Ver-Assebroek avec orgue (Place du prêtre Verhaeghe)
  • Espace vert 420 ha "Assebroekse Meersen" avec cercles concentriques (Allée de l’Église)
  • Centre du village du XIXe siècle (Avenue du Général Leman)
  • Le cimetière brugeois – entre autres la tombe de Guido Gezelle (Kerkhofblommenstraat)
  • Bergjesbos (Allée d'Orme)
  • L'ancienne auberge "Le Lis" (Rue du Pré)
  • Ferme "Les Sept Tourelles" (Canada ring)
  • La vieille grange "Het Leenhof" (Avenue de l'Église)
  • Le domaine de couvent "Engelendale" (Avenue Astrid)
  • La ferme d'abbaye "Saint Trudo" (Rue Saint Trudo)
  • Espace vert 40 ha "Gemene Weidebeek" (Chemin du Pré Commun)

Assebroek, le lieu de pèlerinage[modifier | modifier le code]

Chaque année, des milliers de pèlerins honorent la figurine miraculeuse de la Sainte-Vierge à Ver-Assebroek. Selon la légende (représentée par les vitraux dans l'église) cette figurine en marbre a flotté quand les Gueux de la mer l'ont jeté dans la mer. Certains consultent au même temps les Pères de Steenbrugge.

Assebroek, commune de la bière[modifier | modifier le code]

Au cours du Moyen Âge, on levait des taxes considérables sur la bière dans l'enceinte de Bruges. Ainsi les buitendrinkers (en néerlandais littéralement les "buveurs-dehors") trouvaient la route vers les auberges nombreuses à Assebroek où – si nécessaire – on pouvait dégriser jusqu'au lendemain quand les portes de la ville s’ouvraient.

Beaucoup de bières doivent leur nom à ce lieu (Steenbrugge Blonde, Steenbrugge Double Brune, Steenbrugge Triple et Steenbrugge Blanche) ou étaient y brassées par brasserie De Regenboog (aujourd'hui déménagée à Mater).

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Sources et liens externes[modifier | modifier le code]

À bicyclette et à pied[modifier | modifier le code]