Assa darlingtoni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les amphibiens
Cet article est une ébauche concernant les amphibiens.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet correspondant.

Assa darlingtoni, unique représentant du genre Assa, est une espèce d'amphibiens de la famille des Myobatrachidae[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Aire de répartition de l'espèce Assa darlingtoni selon l'UICN (consulté le 30 dec. 2012).

Cette espèce est endémique de l'Est de l'Australie[1],[2]. Elle se rencontre dans le nord-est de la Nouvelle-Galles du Sud et dans le Sud-Est du Queensland.

Description[modifier | modifier le code]

L'holotype de Assa darlingtoni[3], une femelle mature, mesure 19 mm.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Cette espèce est nommée en l'honneur de Philip Jackson Darlington Jr. (1904–1983)[3]. Le genre Assa, du latin assa, « étuve, nourrice sèche », a été choisi en référence au fait que les jeunes sont souvent transportés mais ne sont pas nourris[4].

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Loveridge, 1933 : Four new crinine frogs from Australia. Occasional Papers of the Boston Society of Natural History, vol. 8, p. 55-60 (texte intégral).
  • Tyler, 1972 : A new genus for the Australian leptodactylid frog Crinia darlingtoni. Zoologische Mededelingen, vol. 47, p. 193-201 (texte intégral).

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Amphibian Species of the World, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. UICN, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  3. a et b Loveridge, 1933 : Four new crinine frogs from Australia. Occasional Papers of the Boston Society of Natural History, vol. 8, p. 55-60 (texte intégral).
  4. Tyler, 1972 : A new genus for the Australian leptodactylid frog Crinia darlingtoni. Zoologische Mededelingen, vol. 47, p. 193-201 (texte intégral).