Assa Sylla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Assa Sylla
Description de cette image, également commentée ci-après
Assa Sylla en 2015.
Nom de naissance Assa Aïcha Sylla[réf. nécessaire]
Naissance (25 ans)
Paris 15e
Nationalité Française
Profession Actrice
Films notables Bande de filles
Séries notables Skam France

Assa Sylla est une actrice française, née le à Paris.

Elle s'est fait connaître par sa première prestation au cinéma, dans le film Bande de filles dont elle interprète l'un des rôles principaux. Elle joue également le personnage d'Imane dans la version française de la série Skam.

En 2018, elle participe à l'ouvrage collectif Noire n'est pas mon métier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Assa Sylla naît le [1] dans le 15e arrondissement de Paris[2].Elle indique à propos du casting de Sciamma

Pour une fois on a un casting 100% noir[3].

Pour le film, Céline Sciamma, qui éprouve des difficultés à trouver des candidates lors des auditions auprès d'agences professionnelles approche les futures actrices à la foire du Trône, et leur demande de participer au film[4].

Elle commence sa carrière d'actrice dans le film Bande de filles, sorti en 2014[5],[6],[7]. Elle Elle enchaîne avec le téléfilm Danbé, la tête haute dans lequel elle incarne la boxeuse franco-malienne Aya Cissoko durant l'adolescence de celle-ci[8]. Pour ce rôle, elle prend des cours intensifs de boxe tout en continuant de préparer son baccalauréat professionnel en vente [8].

En 2018 et 2019, elle joue le rôle d'Imane Bakhellal dans la série dans le monde lycéen Skam[9],[10],[11],[12],[13]. Imane, personnage central de la saison 4, est le rôle dont elle se dit « la plus fière ». Elle s'identifie pleinement en son rôle : « J'ai plein de points communs avec elle, en particulier le fait qu’elle soit musulmane [...]. Une jeune fille noire, qui essaye de rester elle-même avec ses valeurs et ses principes, c’est mon cas [...]. C’est la première fois qu’on voit une jeune fille noire musulmane et qui porte le voile héroïne de série en France. »[14].

En 2021 elle apparait dans le film documentaire, Regard Noir avec diverses personnalités livrent leurs réflexions sur les difficultés auxquelles sont confrontés les comédiennes noires dans le milieu du cinéma : Chiwetel Ejiofor, Ava DuVernay, Ryan Coogler, Phylicia Rashād, Rokhaya Diallo, Mata Gabin, et Sonia Rolland[15].

Elle apparait aussi dans le film de Netflx Le dernier mercenaire sorti en 2021, où elle campe le rôle de Dalila[16].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Info Simple.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par les bases de données Allociné et IMDb.

Assa Sylla sur l'affiche de Verdon secret.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Documentaire[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Courts et moyens métrages[modifier | modifier le code]

  • 2016 : Verdon secret de François Bertrand : Clara
  • 2016 : Na tout pour elle de Djigui Diarra : Aminata
  • 2018 : Bleu Reine de Sarah Al Atassi : Nina
  • 2020 : Numéro 10 de Florence Bamba : Awa

Websérie[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Compte Twitter ».
  2. IHAVEADREAM75, « Assa Sylla est une actrice française née à Paris (15e) le  », sur Facebook, .
  3. (en) edited by Kathryn Kleppinger and Laura Reeck, Post-migratory cultures in postcolonial France, Oxford University Press, (ISBN 978-1-78694-868-7, 1-78694-868-0 et 1-78962-925-X, OCLC 1045070223, lire en ligne), p 174
  4. Laura Reeck, « Gender and Genre in Banlieue Film, and the Guerrilla Film Brooklyn », Romance Studies, vol. 36, nos 1-2,‎ , p. 76–90 (ISSN 0263-9904, DOI 10.1080/02639904.2018.1457829, lire en ligne, consulté le )
  5. Frances Smith, Bande de Filles: Girlhood Identities in Contemporary France, Routledge, (ISBN 978-1-351-03162-2, DOI 10.4324/9781351031622/bande-de-filles-frances-smith, lire en ligne)
  6. (en) Emma Wilson, « Scenes of Hurt and Rapture: Céline Sciamma's Girlhood », Film Quarterly, vol. 70, no 3,‎ , p. 10–22 (ISSN 0015-1386, DOI 10.1525/fq.2017.70.3.10, lire en ligne, consulté le )
  7. Lashon Daley, « Coming of (R)age: A New Genre for Contemporary Narratives about Black Girlhood », Signs: Journal of Women in Culture and Society, vol. 46, no 4,‎ , p. 1035–1056 (ISSN 0097-9740 et 1545-6943, DOI 10.1086/713293, lire en ligne, consulté le )
  8. a et b Joel Metreau, « “Danbé, la tête haute” : Assa Sylla fait son entrée sur le ring », 20 minutes,‎ (lire en ligne).
  9. Jérémie Dunand, « Skam France : la saison 4 à la hauteur de la précédente ? On a vu les premiers épisodes », Allociné,‎ (lire en ligne).
  10. Pascal Muscarnera, « Skam France : focus sur Assa Sylla / Imane, l'héroïne de la saison 4 », Allociné,‎ (lire en ligne)
  11. Karin Tshidimba, « Imane, jeune fille musulmane sans cliché au cœur de la saison 4 de Skam », La Libre Belgique,‎ (lire en ligne).
  12. Julie Lassale, « Assa Sylla, gouaille d’or », Libération,‎ (lire en ligne).
  13. Christelle Murhula, « Interview : cinq choses à savoir sur Assa Sylla, révélation de “Skam France” », Glamour,‎ (lire en ligne).
  14. Laurence Gallois, « Assa Sylla (Skam) : “Imane, c’est le rôle dont je suis la plus fière” », Télé Loisirs,‎ (lire en ligne).
  15. a et b Madame Figaro, « L'actrice Aïssa Maïga pose son "Regard noir" sur le cinéma », sur Madame Figaro, (consulté le )
  16. « Le Dernier mercrenaire (Netflix) : qui sont les jeunes acteurs qui accompagnent Jean-Claude Van Damme dans le film ? », sur www.msn.com (consulté le )
  17. (en) Cristina Johnston, « The queer circulation of objects in the films of Céline Sciamma », French Screen Studies,‎ , p. 1–17 (ISSN 2643-8941 et 2643-895X, DOI 10.1080/26438941.2021.1956717, lire en ligne, consulté le )
  18. (en) Chareyron Romain Chareyron, Screening Youth: Contemporary French and Francophone Cinema, Edinburgh University Press, (ISBN 978-1-4744-4944-1, lire en ligne), p. 74

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :