Aspartate aminotransférase

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Aspartate amino transférase)
Aller à : navigation, rechercher
Aspartate aminotransférase 1
Aspartate aminotransférase d'E. coli (PDB 1AAM[1])

Aspartate aminotransférase d'E. coli (PDB 1AAM[1])

Caractéristiques générales
Nom approuvé Glutamic-Oxaloacetic Transaminase 1
Symbole GOT1
N° EC 2.6.1.1
Homo sapiens
Locus 10q24.2
Masse moléculaire 46 248 Da
Nombre de résidus 413 acides aminés

Liens accessibles depuis GeneCards et HUGO.

Aspartate aminotransférase 2
Caractéristiques générales
Nom approuvé Glutamic-Oxaloacetic Transaminase 2
Symbole GOT2
N° EC 2.6.1.1
Homo sapiens
Locus 16q21
Masse moléculaire 47 518 Da
Nombre de résidus 430 acides aminés

Liens accessibles depuis GeneCards et HUGO.

L'aspartate aminotransférase (ASAT, ou AST) est une enzyme (EC 2.6.1.1) faisant partie des transaminases dont l'activité est mesurée en biologie clinique lors de certaines maladies. Elle intervient notamment dans la navette malate-aspartate de transfert des électrons du NADH cytosolique vers le NAD+ mitochondrial. Elle se trouve en quantité importante dans les muscles, cardiaque et squelettiques, dans le foie, le rein et le cerveau. Une atteinte de ces différents organes, comme lors d'un infarctus du myocarde ou d'une hépatite, entraîne la libération de cette enzyme dans le sang et l'augmentation de son taux dans le plasma sanguin.

Les ASAT sont comprises généralement entre 20 et 40 UI/l (unités internationales), la fourchette variant selon les laboratoires.

L'autre transaminase, l'alanine aminotransférase (ALAT, ou SGPT), se trouve principalement dans le foie. Ainsi dans les maladies du foie, l'élévation des ALAT est supérieure à l'élévation des ASAT, alors que dans les maladies des muscles, l'élévation des ALAT est inférieure à l'élévation des ASAT.

Elle catalyse la réaction suivante : Aspartate + Alpha-cétoglutarateOxaloacétate + Glutamate. Il y a transfert de la fonction amine de l'aspartate sur l'alpha-cétoglutarate (acide alpha-cétoglutarique).

Dans le foie, les ASAT permettent d'une part la détoxification de l'ammoniac et la formation de l'urée (en catalysant la formation d'aspartate qui entre dans le cycle de l'urée) et d'autre part la formation de créatinine.

Autre nom[modifier | modifier le code]

Elle est également appelée glutamate oxaloacétique transaminase (SGOT ou GOT).

Valeur normale[modifier | modifier le code]

  • Valeur normale de la concentration en ASAT plasmatique : 12 - 50 UI/L.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Steven C. Almo, Douglas L. Smith, Avis T. Danishefsky et Dagmar Ringe, « The structural basis for the altered substrate specificity of the R292D active site mutant of aspartate aminotransferase from E.coli », Protein Engineering Design & Selection, vol. 7, no 3,‎ , p. 405-412 (PMID 7909946, DOI 10.1093/protein/7.3.405, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]