Aslan (artiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aslan
Image dans Infobox.
Signature d'Aslan
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Alain GourdonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Alain GourdonVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
AslanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation
Fratrie
Distinction
Site web

Aslan, ou Alain Aslan, de son vrai nom Alain Gourdon, né à Lormont (Gironde) le et mort le [1] à Sainte-Adèle au Canada[2], est un peintre, illustrateur et sculpteur français. Il est surtout connu en France pour ses pin-up.

Son frère aîné, Michel, également illustrateur, a réalisé entre 1950 et 1978 la plupart des couvertures des romans policiers publiés aux Éditions Fleuve noir.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1941, à 11 ans, il réalise la tête d'un vieillard en pierre avec des moyens de fortune, villa Mireille, à Lormont où il demeure. Cette réalisation va motiver son entrée aux beaux-arts de Bordeaux : en 1944, à 14 ans, il réussit le concours d'admission. En 1945, il obtient le premier prix de l'université en anatomie artistique. En 1946, il intègre l'École nationale supérieure des beaux-arts à Paris, bénéficiant d'une dispense d'âge grâce à l'intervention du peintre Jean-Gabriel Domergue. Cette même année, il rencontre celui qui deviendra son ami : le sculpteur César. En 1947, il est sélectionné après dix tentatives pour le concours de Rome dont le sujet imposé est Ariane abandonnée par Thésée[3], l’œuvre qu'il va créer sera un réel succès, il n'a que 17 ans.

En 1948, il réalise le buste de l'auteur dramatique René Bruyez[4]. En 1949 il réalise d’après photo le buste de l'acteur André Antoine, de la comédie Française, mort en 1943[5].

Appelé sous les drapeaux en 1950, il réalise le buste du maréchal Jean de Lattre de Tassigny, qu'il présentera au salon des armées de 1952 et obtiendra le 1er prix du salon pour cette réalisation[6]. En 1952, il est nommé peintre et sculpteur officiel de l'armée. Parallèlement, il dessine dans des livres pour enfants, tels que Pinocchio ou les contes de Perrault. Il réalise plusieurs couvertures de l'édition française du Journal de Tintin[7].

Il illustre aussi des affiches pour les Folies Bergère, le Crazy Horse, le Casino de Paris, l'Olympia, ou encore des pochettes de disques et des publicités. On lui doit par exemple l'illustration de la pochette de l'album de Joe Dassin enregistré en public lors de son passage à l'Olympia en 1974, représentant le chanteur dans son costume blanc, se tenant debout avec un chat persan à ses pieds.

En 1968, Aslan sculpte Brigitte Bardot en Marianne[8]. Ce buste, édité par l'Atelier de moulage de la Réunion des musées nationaux, a été vendu à plus de 20 000 exemplaires à ce jour. Il s'agit du premier buste diffusé du vivant de son auteur par l'Atelier de moulage de la Rmn-GP (aussi connu comme l'atelier moulage du Musée du Louvre où il résida jusqu'en de 1794 à 1928). En 1978, Aslan sculpte la chanteuse Mireille Mathieu en Marianne. Le buste est également édité par la Réunion des musées nationaux. Par la suite l'œuvre est tirée en Marianne d'Or, prix destiné aux maires qui s'occupent bien de leur ville. Un pin's de Mireille en Marianne est offert à tous les maires de France.

De 1963 à 1981, Aslan réalise les célèbres pin-up du magazine Lui. En 1969, James Warren lui demande de dessiner la couverture du premier numéro du magazine de bande dessinée Vampirella. Cependant, Warren préfère abandonner ce projet et demande une autre couverture (qui sera celle choisie) à Frank Frazetta[9].

En 1971, il réalise le buste du général de Gaulle en trois hauteurs différentes (60 cm, 30 cm et 15 cm). En 1986, il exécute le buste du comédien Alain Delon, ainsi que son portrait qu'il peint sur un véhicule 4x4 participant au rallye Paris-Dakar (pour la promotion des parfums Alain Delon). En 1987, il réalise la statue en pierre de la chanteuse Dalida pour sa tombe au cimetière de Montmartre, et son buste en bronze pour la place Dalida, également à Montmartre.

Il est nommé commandeur des Arts et Lettres en 2003[réf. nécessaire].

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. AFP, « Aslan, célèbre dessinateur français et auteur des pin-up du magazine «Lui», est mort », 20 minutes, (consulté le ).
  2. « Biographie d'Aslan, de 1987 à nos jours », aaslan.com, (consulté le )
  3. Ariane abandonnée par Thésée, site Officiel d'Aslan.
  4. Aslan's sculpture : René Bruyez, site Officiel d'Aslan.
  5. André Antoine, de la Comédie française, site Officiel d'Aslan.
  6. Maréchal Jean-Marie de Lattre de Tassigny, site Officiel d'Aslan.
  7. Par exemple, celle du numéro 513 du 21 août 1958.
  8. AFP, « Aslan, l'illustrateur aux mille et une pin-up, est mort », France Info, (consulté le ).
  9. (en) Jon B. Cooke, « The James Warren Interview », Comic Book Artist, no 4,‎ .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]