Ashtadhyayi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ashtadhyayi (IAST: Aṣṭādhyāyī, devanāgarī: अष्टाध्यायी signifie en sanskrit : « Octopartite »)[1] est un traité de grammaire en huit chapitres composé en sanskrit vers -350 est attribué à Pāṇini. Ce traité de grammaire en huit leçons comprend quatre mille règles[2] composées dans le style du sūtra[3] est le plus ancien connu à ce jour. Aṣṭādhyāyī est accompagné de trois autres traités qui sont [4] :

  • akṣarasamāmnāya, plus communément appelé Shiva sutra ou Maheshvara sutra : une liste de phonèmes de la langue sanskrite ordonnés de manière à pouvoir y référer de manière abrégée;
  • dhātupāṭha : un recueil de racines verbales classées en dix catégories selon la formation du présent ;
  • Gaṇapāṭha : un ensemble de listes de mots ayant en commun certaines caractéristiques dérivationnelles.

Composition de l'Aṣṭādhyāyī[modifier | modifier le code]

L'Aṣṭādhyāyī consiste en un ensemble de règles appelées sūtra au nombre connu de quatre mille. Chaque règle est énoncée de manière plus ou moins brève permettant ainsi un apprentissage par cœur du traité. L'ensemble constitue un système dérivationnel. Le point de départ est une base appelée prakṛti à laquelle s'ajoutent des suffixes (pratyaya) sous certaines conditions[5]. Cette base peut être soit une racine verbale (Dhātu) soit un thème nominal appelé prātipadika[6]. Ce processus conduit au mot unité (pada). La combinaison de plusieurs pada aboutit à la phrase (vākya)[7].

Ce traité d'une grande concision mais difficile à aborder est rendu compréhensible grâce à ses deux commentaires: le Vārttika de Kātyāyana et le Mahābhāṣya de Patañjali[7].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • The Aṣṭādhyāyī of Pāṇini with translation and explanatory notes, Pāṇini, Shivram Dattatray Joshi, Éd. Sahitya Akademi, 1992 (ISBN 9788172011666)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Translittération selon The Sanskrit Heritage Dictionary de Gérard Huet
  2. Livret, Numéro 5, École pratique des hautes études (France), Section des sciences historiques et philologiques, Éd. Librairie Droz, 1987, page 416.
  3. Le nom propre en Inde: Considérations sur le mécanisme référentiel. Émilie Aussant. Éd. ENS Editions, 2009, page 25 (ISBN 9782847881769)
  4. La grammaire de Pāṇini: quand la conscience linguistique d'un grammairien devient celle de toute une communauté, Émilie Aussant, Revue roumaine de linguistique, 2008, vol. 53, no 4, page 378
  5. Ibid.
  6. Histoire des idées linguistiques, Volume 1. Le système de Pāṇini. Georges-Jean Pinault. Éditions Mardaga, 1989, page 372 (ISBN 9782870093894)
  7. a et b Ibid. (Émilie Aussant)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]