Ashraf Pahlavi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ashraf Pahlavi
اشرف پهلوی
Description de cette image, également commentée ci-après

La princesse Ashraf Pahlavi (1919-2016).

Biographie
Nom de naissance Ashraf ol-Moulk Pahlavi
Naissance
Téhéran
Décès (à 96 ans)
Monaco
Père Reza Shah
Mère Tadj ol-Molouk
Conjoint 1) Ali Ghavam (1937-1942)
2) Ahmad Shafiq (1944-1960)
3) Mehdi Bushehri (1960)
Enfants Prince Shahram Pahlavi-Nia
Shahriar Shafiq
Azadeh Shafiq
Description de l'image Imperial Coat of Arms of Iran.svg.

Ashraf ol-Moulk Pahlavi (en persan : اشرف پهلوی)[1], née le à Téhéran et morte le à Monaco, est une princesse iranienne.

Elle est la sœur jumelle de Mohammad Reza Pahlavi, le dernier chah de la dynastie Pahlavi d'Iran.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1953, Ashraf Pahlavi joue un rôle important dans l'opération Ajax, puisque c'est elle qui doit convaincre son frère, Mohammad Reza Chah, de donner son consentement à la CIA et au SIS d'engager l'opération. Le chah s'oppose d'abord à l'opération avant d'accepter.

Elle occupe les fonctions suivantes :

  • présidente honoraire de l'organisation du Lion et du soleil rouge, 1944 ;
  • présidente de l'Organisation des femmes iraniennes, 1967-1979 ;
  • membre de la Haute commission aux droits de l'homme des Nations unies, 1970 ;
  • membre du comité consultatif de la conférence internationale de la femme, 1975.

Elle est aussi une porte-parole importante de son frère, dont elle a conduit plusieurs missions diplomatiques, notamment en Chine[2].

Elle se marie trois fois et a trois enfants :

  • Shahram Pahlavi-Nia (né en 1940)
  • Shahriar Shafiq (né en 1945-assassiné en 1979 à Paris)
  • Azadeh Shafiq (née en 1951, morte de leucémie en 2011).

Elle échappe à un attentat en 1974 sur la Côte d'Azur. Elle ne s'exprime plus publiquement à partir de son exil d'Iran, en 1979.

En 2014, sa résidence new-yorkaise à Manhattan (29 Beekman Place) est mise en vente à 49 M $[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Son nom signifie « honorée », cf Bertrand Meyer-Stabley, op. cité, p. 72
  2. « Mort de la soeur jumelle du Chah d'Iran », sur Le Figaro,‎ (consulté le 9 janvier 2016).
  3. In Era of Iconoclasts, Imagination Took Wing on Beekman Place

Publications[modifier | modifier le code]

  • Ashraf Pahlavi, Visages dans un miroir, Paris, Robert Laffont, 1992, 247 p. (ISBN 2-221-00549-X).
  • Ashraf Pahlavi, Jamais résignée, Paris, La Table ronde, 1983, 227 p. (ISBN 2-7103-0167-9).

Biographie[modifier | modifier le code]

  • Bertrand Meyer-Stabley, La véritable princesse Soraya, Paris, Pygmalion, 2002.

Liens externes[modifier | modifier le code]