Asher Roth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Asher Roth
Description de cette image, également commentée ci-après

Asher Roth en 2008.

Informations générales
Nom de naissance Asher Paul Roth
Naissance (30 ans)
Morrisville, Pennsylvanie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop, hip-hop alternatif
Instruments Voix
Années actives Depuis 2005
Labels Federal Prism, Pale Fire (actuels), Lock-n-Load, Schoolboy Records, Universal Motown, SRC Records, Loud, Def Jam (anciens)
Site officiel asherrothmusic.com

Asher Paul Roth, né le à Morrisville, Pennsylvanie[1], est un rappeur américain. Il est sans doute connu pour son single I Love College. Roth publie son premier album Asleep in the Bread Aisle, le 20 avril 2009, aux labels Universal Motown, SRC Records et Schoolboy Records. Roth quitte par la suite Schoolboy Records en fin 2012, à cause de divergences créatives avec son ancien manager Scooter Braun. En 2013, Roth signe au label indépendant Federal Prism, sous lequel il publie son deuxième album, RetroHash.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts[modifier | modifier le code]

Asher Roth est né et élevé à Morrisville, en Pennsylvanie, une petite ville au nord-est de Philadelphie[2],[3]. Sa mère, Elizabeth (née McConnell), est institutrice de yoga, et son père, David Roth, est directeur exécutive d'une société de design[4],[5],[6],[7]. Il étudia à la Pennsbury High School.

Asher commence à composer du rap à l'université. Il crée sa propre page Myspace, après avoir eu de bons retours de la part des élèves de son université. Scooter Braun le remarque et lui demande de le rejoindre à Atlanta. Par la suite, Asher signe sur le label de Scooter Braun, School Boy Records. Il devient ainsi le premier artiste à signer sur ce label. En 2006, Asher publie son premier album, Believe the Hype. Il se fait connaître du grand public grâce à son premier single intitulé I Love College, classé 12e au Billboard Hot 100. Dans ce premier single, Asher fait des allusions à l'alcool, au cannabis et à la sexualité. Son deuxième album, Asleep in the Bread Aisle, connaît un certain succès. L'album inclus quelques featurings avec des artistes tels que Keri Hilson et Cee Lo Green.

Mixtapes et collaborations (2010–2012)[modifier | modifier le code]

Asher4.jpg

Le 26 juillet 2010, Roth publie G.R.I.N.D (Get Ready It's a New Day), le premier single de The Spaghetti Tree. En juillet 2010, il révèle au magazine XXL quatre chansons de l'album. L'un fait participer le rappeur Game, l'un par Swizz Beatz et un autre s'intitule Run it Back[8]. Le 25 mai 2011, il est annoncé que son second studio ne sera ps intitulé The Spaghetti Tree[9].

En 2011, Asher sort plusieurs mixtapes dont quatre volumes de Radical Magical. La même année, sort le clip du très efficace In the Kitchen, produit par Chuck Inglish. Le 14 septembre 2011, Asher publie le clip de Last Man Standing featuring Akon. En trois jours, la vidéo est visionnée plus de 170 000 fois. En novembre, Asher collabore avec le chanteur Chris Brown sur Complicated et, en décembre, il sort nouvelle mixtape intitulée Pabst & Jazz. De 2011 à 2013, Asher forme un groupe avec plusieurs autres rappeurs dont Lupe Fiasco, Bobby Ray, Diggy Simmons, J. Cole, Charles Hamilton, Wale Folarin et Pharrell Williams. Ce groupe s'appelle All City Chess Club. En avril 2012, Asher sort Party Girl en featuring avec Meek Mill. Ce single est un remix de Party All the Time d'Eddie Murphy et Rick James. La même année, il participe à un remix de Boyfriend de Justin Bieber avec 2 Chainz et Mac Miller, et signe sur le label Island Def Jam Music Group.

En 2013, Asher Roth publie Monday Free, Wrestling is Fake, Roof Behind the Grill, Turnip the Beet et Good Morning View et Space, des chansons disponibles en téléchargement gratuit sur sa chaîne SoundCloud. En février 2013, Asher Roth participe à un remix de Started From The Bottom de Drake avec T. Mills, Chuck Inglish et King Chip emmené par le rappeur Mike Posner. Il collabore aussi avec Blended Babies et Curren$Y sur Dude. Le 25 juin 2013, Asher publie un deuxième volume de l'album à succès The GreenHouse Effect[10], intitulé The Greenhouse Effect Vol. 2, avec la collaboration de DJ Drama et Don Cannon[11]. Asher fait beaucoup parlé de lui grâce à Actin' Up en featuring avec Justin Bieber, Chris Brown et Rye Rye, extrait de The Greenhouse Effect Vol. 2. En 2013, Asher collabore avec le chanteur australien, Cody Simpson sur Imma Be Cool, extrait de l'album Surfers Paradise. Le 30 juillet 2013, Asher Roth sort un nouveau volume de Radical Magical intitulé Radical Magical . Le 14 août 2013, Asher collabore avec Ro James sur Lisa.

RetroHash (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

Asher Roth et Rizo.

En 2013, souffrant d'un manque de promotion de ses chansons par UMG et d'une liberté artistique quasi-inexistante, il décide de quitter sa maison de disques. Dans une lettre ouverte datant du 25 juin 2013, Asher dit d'ailleurs : « le label recherchait un I Love College II ...[réf. nécessaire]. » Le 18 décembre 2013, il annonce la sortie d'un nouvel album intitulé RetroHash produit par Blended Babies. Celui-ci publie le 22 avril 2014 en indépendant[12],[13]. L'album atteint la 6e place des Top RnB/Hip Hop Albums[14]. RetroHash débute aussi 45e du Billboard 200 avec 6 100 exemplaires vendus aux États-Unis[15].

Le 30 octobre 2014, Roth est invité à un featuring avec Blended Babies et Buddy sur Sayin' Whatever. Le 3 décembre 2014, le rappeur participe à un projet RAW Cypher avec King Chip, $kinny et Chevy Woods. Le 13 décembre, Roth publie Rasputin produit par Nottz. Dans ce titre, Asher Roth parle de vérité et critique notamment son ex-manager, Scooter Braun. En effet, il dit « J'ai été mis en veilleuse pendant plus de quatre ans à cause de Scooter Braun. » L'artiste est désormais managé par The Agency Group. En 2015, Asher Roth publie Cute produit par Chuck Inglish, Taking My Time et participe à Shadows de Blended Babies avec Sir Michael Rocks notamment.

Vie privée[modifier | modifier le code]

La mère d'Asher a des origines écossaises et son grand-père paternel de confession juive[16],[17]. Roth ne se considère lui-même pas Juif, contrairement aux idées reçues[18]. Depuis toujours, Asher n'a jamais caché fumer du cannabis. Asher se lie beaucoup d'amitié avec des artistes mais aussi des personnes émanant du show-biz tels que Akon, Justin Bieber, Busta Rhymes, etc.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Believe the Hype
  • 2009 : Asleep in the Bread Aisle
  • 2014 : RetroHash

Mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Just Listen
  • 2008 : The GreenHouse Effect
  • 2010 : Seared Foie Gras with Quince and Cranberry
  • 2010 : The Rawth EP (avec Nottz Raw)
  • 2011 : Pabst & Jazz
  • 2013 : The Greenhouse Effect Vol. 2

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2009 : I Love College
  • 2009 : Lark on My Go-Kart
  • 2009 : Be by Myself (featuring Cee-Lo)
  • 2009 : She don't want a man (featuring Keri Hilson)
  • 2010 : G.R.I.N.D. (Get Ready It's a New Day)
  • 2011 : Last Man Standing (feat. Akon)
  • 2012 : Gotta Get Up (Feat D.A. of Chester French)
  • 2012 : Party Girl (feat. Meek Mill)
  • 2015 : That's Cute

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Hillary Crosley, « MC Asher Roth Readying Major-Label Debut », sur Billboard, Billboard,‎ (consulté le 6 juillet 2009)
  2. (en) Hillary Crosley, « MC Asher Roth Readying Major-Label Debut », Billboard,‎ (consulté le 5 mars 2009).
  3. (en) Paul Lester, « Fratboy slim and the kosher kids », The Guardian,‎ (consulté le 6 avril 2011).
  4. (en) Brent DiCrescenzo, « Asher Roth Q&A », Time Out Chicago,‎ (consulté le 27 août 2009).
  5. (en) Ed Condrani, « All rapped up », Bucks County Courier Times,‎ (consulté le 27 août 2009).
  6. (en) Jon Caramanica, « To Be Young, Rapping and White », The New York Times,‎ (consulté le 27 août 2009).
  7. (en) St. James, « The HHNLive.com Interview: Asher Roth », HHNLive,‎ (consulté le 19 septembre 2009).
  8. (en) A.J. Bolden, Studio Time (Asher Roth), XXL,‎ , p. 98.
  9. eskay, « Last Man Standing », NahRight,‎ (consulté le 27 mai 2011).
  10. (en) Cyrus Langhorne, « Asher Roth Loads Up The Cannon To Bring More Drama », SOHH,‎ (consulté le 19 juillet 2014).
  11. (en) « Asher Roth - The Greenhouse Effect Vol. 2 | Download & Listen [New Mixtape] », HotNewHipHop,‎ (consulté le 19 juillet 2014).
  12. (en) « Asher Roth Announces New Album RetroHash », MissInfo.tv,‎ (consulté le 19 juillet 2014).
  13. (en) « Asher Roth Announces RetroHash Album », 2DOPEBOYZ,‎ (consulté le 19 juillet 2014).
  14. (en) « Asher - RetroHash Awards », sur AllMusic (consulté le 1er janvier 2015).
  15. (en) Andres Tardio, « Hip Hop Album Sales: Week Ending 4/27/2014 », HipHopDX,‎ (consulté le 30 avril 2014).
  16. (en) The Jewish Week, juillet 2009.
  17. (en) « Asher Roth is on his way to hip hop stardom », Philadelphia Weekly,‎ (consulté le 14 avril 2009).
  18. (en) Adam Sacks, « Asher Roth Raps Suburbia, Campus Life », The Jewish Daily Forward,‎ .

Liens externes[modifier | modifier le code]