Asha-Rose Migiro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Asha-Rose Migiro
Photographie de Asha-Rose Migiro en 2009.
Photographie de Asha-Rose Migiro en 2009.
Fonctions
Ministre tanzanienne de la Justice et des Affaires constitutionnelles

(1 an, 9 mois et 16 jours)
Président Jakaya Kikwete
Prédécesseur Mathias Chikawe
3e vice-secrétaire générale des Nations unies

(5 ans et 5 mois)
Président Ban Ki-moon
Prédécesseur Mark Malloch Brown
Successeur Jan Eliasson
Ministre des Affaires étrangères

(1 an et 7 jours)
Président Jakaya Kikwete
Prédécesseur Jakaya Kikwete
Successeur Bernard Membe
Ministre du Développement communautaire, de la Parité et du Bien-être des enfants
Président Benjamin Mkapa
Biographie
Date de naissance (61 ans)
Lieu de naissance Songea Drapeau de la Tanzanie Tanzanie
Nationalité Tanzanienne
Parti politique Chama cha Mapinduzi
Conjoint Cleophas Migiro
Enfants 2 filles
Diplômée de Université de Dar es Salaam
Université de Constance
Profession Avocate

Coat of arms of Tanzania.svg Emblem of the United Nations.svg
Vice-secrétaires généraux des Nations unies

Asha-Rose Migiro, née le à Songea (Tanzanie), est une femme politique tanzanienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a effectué des études de droit à l'Université de Dar es Salaam dans les années 1980, études qu'elle a complété au début des années 1990 à l'Université de Constance, en Allemagne, par un doctorat[1].

Elle initialise ensuite une carrière universitaire. Puis elle met ses compétences juridiques au service de la fonction publique. En 1997, elle est est notamment membre de la Commission de réforme des lois en Tanzanie, et en 2000, membre du Comité des Nations Unies pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes. Puis elle devient pendant 5 ans ministre du développement communautaire, de la parité et du bien-être des enfants[2] .

Quand Jakaya Kikwete devient président de la République de Tanzanie, il renforce la présence des femmes dans le gouvernement et, dans ce cadre, la nomme Ministre des Affaires étrangères, de janvier 2006 à janvier 2007, première femme à exercer ce mandat[3],[4]. En 2007, elle est choisie par Ban Ki-moon comme vice-secrétaire générale de l'ONU, fonction qu'elle exerce du au , date à laquelle le suédois Jan Eliasson lui succède. Elle est nommée en 2012 envoyée spéciale du secrétaire général des Nations unies pour le VIH/sida en Afrique[2]. Elle est ministre de la Justice depuis 2014.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Asha-Rose Migiro, Former Deputy-Secretary-General (Asha-Rose Migiro, ancienne Vice-Secrétaire générale) », sur le site de l'ONU
  2. a et b « Asha-Rose Migiro Envoyée spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour le VIH/sida en Afrique », ONUSIDA (UNAIDS en anglais),‎ (lire en ligne)
  3. Élise Colette, « Place aux femmes », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne)
  4. (en) Hassan Muhiddin, « JK's beefed up team », Ippmedia,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]