Ascania-Nova

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Réserve nationale d'Ascania-Nova
Przewalski's Horse Askania Nova.jpg
Géographie
Pays
Oblast
Coordonnées
Superficie
333,07 km2
Administration
Catégorie UICN
Ia
WDPA
Création
1921
Patrimonialité
Site web
Localisation sur la carte d’Ukraine
voir sur la carte d’Ukraine
Green pog.svg

Ascania-Nova (en ukrainien Асканія-Нова, « Nouvelle Ascanie ») est une réserve naturelle protégée, reconnue en tant que réserve de biosphère par l'UNESCO depuis 1983[2], située dans l’Oblast de Kherson, dans le sud de l'Ukraine, à 60 km au sud-est de la ville de Kakhovka, près de la Mer Noire. Elle se situe dans la région de steppe de la Tavriya et couvre au total environ 300 km2. C'est l'une des rares régions d'Europe dans laquelle on trouve encore une végétation steppique à peu près originelle (110 km2). L'endroit dispose d'un zoo d'acclimatation et d'un jardin botanique. On peut y rencontrer plus de 50 espèces animales rares, locales ou implantées, parmi lesquelles le cheval de Przewalski, dont subsiste ici le plus important groupe maintenu en captivité. Parmi les espèces acclimatées on peut mentionner des autruches, des bisons, des antilopes, des chevaux sauvages, des lamas, des zèbres et de nombreuses espèces d'oiseaux. Plus de 200 espèces de feuillus et de conifères ont été apportées et plantées dans le jardin botanique entre 1885 et 1902.

Pièce de 2 hryvni (1998), commémorative du centenaire de la réserve.

La réserve fut créée en 1874 par le propriétaire terrien Friedrich-Jacob Édouardovitch Falz-Fein (de), autour de la colonie allemande d'Askania-Nova, fondée en 1828. Durant la Première et la Seconde Guerre mondiale, la réserve fut dévastée. Le baron Eduard von Falz-Fein (1912-2018), neveu de Friedrich Falz-Fein, y a passé son enfance en compagnie de ses cousins Nabokov, Nicolas et Vladimir.

À Ascania-Nova se situe l'Institut ukrainien de recherche sur l'élevage de steppe. Chaque année, le domaine accueille environ 200 000 visiteurs.

Littérature[modifier | modifier le code]

Le lieu a inspiré à l'écrivain italien Dino Buzzati une nouvelle (L'expérience d'Askania Nova[3]) dans laquelle il imagine que les chercheurs soviétiques de la station de zootechnologie, à force de se livrer à d'audacieuses expériences de croisements entre races animales, et inspirés par l'idéal de l’homo sovieticus, auraient fini par « dépasser les confins extrêmes de ce qui était permis à l'homme »...

Faune[modifier | modifier le code]

Flore[modifier | modifier le code]

Parc dendrologique[modifier | modifier le code]

Arboretum[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lisa HEISS, Askania Nova. Le paradis dans la steppe (Askania Nova. Das Paradies in der Steppe, 1970). Trad. de l’allemand par Evelyne Jeitl. Paris, Magnard, 1970.
  • (en) Lisa HEISS, Askania Nova. Animal Paradise in Russia. Adventure of the Falz-Fein family, London, The Bodley Head, 1970.
  • (ru) Nadezhda Danilevich, Барон Фальц-Фейн: жизнь русского аристократа, Moscou, Izobrazitelʹnoe iskusstvo, 2000

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. patrimoine naturel en Ukraine, d'identifiant : 65-254-5002.
  2. (en) « Site internet des réserves de biosphère de l'UNESCO » (consulté le )
  3. Nouvelle parue dans le Corriere della Sera le 24 octobre 1948. Dino Buzzati, Bestiaire magique, Robert Laffont 10/18, 1994 (ISBN 9-782264-022455)
  4. patrimoine naturel en Ukraine, d'identifiant : 65-254-5003.
  5. numéro : 65-254-1393.

Liens externes[modifier | modifier le code]