Asakura Yoshikage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite aucune source et peut contenir des informations erronées. Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article).
Yoshikage Asakura
Asakura Yoshikage.jpg

Yoshikage Asakura

Biographie
Naissance
Décès
Domicile
Activité
Famille
Père
Takakage Asakura (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Asakura Yoshikage (朝倉 義景, Asakura Yoshikage?, - ) était un samouraï japonais et un daimyō d'Echizen pendant l'époque Sengoku de l'histoire du Japon. Il était le petit-fils de Asakura Toshikage.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il devient chef de la famille Asakura en 1548, faisant suite à son père Takakage Asakura. Echisen est alors la proie des révoltes des ikkō-ikki, mais Yoshikage parvient à maintenir la paix sur ses territoires. Il les vaincra définitivement en 1571.

En 1565, le nouveau shogun Yoshiaki Ashikaga lui demande de venir à son aide pour l'aider à entrer dans la capitale Kyōto. Yoshikage hésite et Yoshiaki fait alors appel à Oda Nobunaga, un vassal des Asakura. Cependant, le shogun craint son général et fait secrètement parvenir des lettres à divers daimyos dont Yoshikage Asakura, leur demandant leur aide contre Nobunaga. Celui-ci évente le complot, et envahit préventivement Ichizen. À la suite de la trahison de son cousin Asakura Kageaki, son domaine d'Ichijōtani est aboli et Yoshikage se fait seppuku, mettant fin par la même occasion à l'illustre lignée des Asakura.

Comme on le sait, Oda Nobunaga avait l'habitude de donner des surnoms aux autres, et Yoshikage fît partit des victimes de son tic. Il le surnommait O-nuruyama. Par la suite, Nobunaga utilisa ce surnom pour narguer ceux qui parmi sous ses ordres étaient, d'après lui, négligents ou incompétents.