As They Burn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
As They Burn
Surnom ATB[1]
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Deathcore[2],[1],[3], metalcore[3]
Années actives 20072015
Labels Victory Records, Siege of Amida Records, Ultimhate Records
Composition du groupe
Anciens membres Milton Bakech
Ronald Pastor
Fabio Meschini
Kevin Trevor
Hoby Arinosy
Bastien Jacquesson
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo d’As They Burn.

As They Burn est un groupe de deathcore français, originaire de Paris, en Île-de-France. Avant de mettre fin à ses activités en 2015, le groupe compte au total un EP, un single, et deux albums studio dont un signé chez Victory Records.

As They Burn est un groupe qui s'est fait particulièrement remarquer en France au début des années 2010 en écumant les scènes prestigieuses (Hellfest 2012, Motocultor Festival) ou par la participation d'artistes reconnus en tant qu'invités dont Frankie Palmeri d'Emmure ou encore Aaron Matts de Betraying the Martyrs. Le groupe annonce sa séparation le .

Biographie[modifier | modifier le code]

As They Burn est formé en 2007 à Paris, en Île-de-France[2], par cinq amis que sont Kevin, Hoby, Fabio, Ronald et Milton. As They Burn publie, deux ans plus tard, son premier EP six titres, intitulé A New Area for our Plagues, en 2009, au label Ultimhate Records[1],[4]. Pour VS-Webzine, « As They Burn fait partie de ces groupes à l'étiquette facilement discernable tant les influences sont précises et notables. Ici, on a affaire à du deathcore. Musicalement, le combo présente un EP aux accents metalcore affirmés, aux moshparts omniprésentes, aux rythmiques blastées et aux grosses voix death. Du deathcore, quoi[3] ! »

Au début de 2010, le groupe se lance en tournée avec des groupes tels que Despised Icon, War from a Harlots Mouth, Emmure ou L'Esprit du Clan[1]. Le 20 juin 2011, As They Burn publie son premier album studio, Aeon's War, qui les propulse au cœur des scènes metalcore et deathcore[1]. Ils participent en 2012 au festival Hellfest, à Clisson. En 2013, le groupe publie le single Dream Collapse, puis son deuxième album studio, intitulé Will, Love, Life.

Le groupe annonce sa séparation le . « On a commencé à composer un nouvel album, et en avançant dessus on se rendait compte que c’était trop compliqué pour pouvoir sortir quelque chose qui encore une fois était un dépassement de nous-mêmes, artistiquement et même individuellement », explique Milton[5].

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EP et single[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • 2010 / A New Area for our Plagues
  • 2012 / Philosophical Research Society
  • 2012 / Distorted Rules
  • 2013 : Dream Collapse
  • 2013 : F.R.E.A.K.S. (feat. Frankie Palmeri d'Emmure et Aaron Matts de Betraying the Martyrs)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Charlotte Noailles, « As They Burn / Chronique LP > Aeon's war », sur w-fenec.org (consulté le 3 février 2017).
  2. a et b (en) « As They Burn », sur Encyclopaedia Metallum (consulté le 3 février 2017).
  3. a, b et c « AS THEY BURN - A New Area For Our Plagues (Ultimhate) - 04/02/2010 @ 09h04 », sur VS-Webzine (consulté le 3 février 2017).
  4. (de) « As They Burn: A New Area For Our Plagues », sur the-pit.de (consulté le 3 février 2017).
  5. « As They Burn a consumé sa dernière braise », sur Radio Metal, (consulté le 3 février 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]