Aryadeva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le bouddhisme image illustrant le monde indien
Cet article est une ébauche concernant le bouddhisme et le monde indien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Āryadeva

Āryadeva ou Kānadeva était un philosophe indien bouddhiste de l'école madhyamika des IIe/IIIe siècles[1]. Disciple de Nāgārjuna et successeur de celui-ci (vers 250)[2], il est le Quinzième patriarche de la lignée indienne du Chan. Il serait né d'une lignée royale du Sri Lanka, et, aurait été assassiné par des ennemis du bouddhisme

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

(Version intégrale en chinois et tibétain)

  • Chatuh Shataka (Catuḥśataka) : Les 400 stances. Ouvrage conservé en version chinoise (Bailun). Explication en vers de la doctrine de Nāgārjuna.
  • Shata Shastra (Shatakashâstra) : Les 100 stances. Ouvrage de base de l'école San Lun (Madhyamaka chinois). S'appuyant sur la dialectique négative pour réfuter les doctrines non-bouddhistes, ce cours traité préfigure l'école prasangika. Théorie de l'insubstantialité.

Āryadeva I, Āryadeva II, Āryadeva III[modifier | modifier le code]

Cependant, il semble que l'auteur du Skhalitapramathanayuktāhetusiddhi ne puisse pas être identifié avec l'auteur du IIIe siècle, pas davantage avec l'autre Āryadeva, l'auteur tantrique qui appartenait à l'école Ārya de la tradition Guhyasamāja et qui a écrit d'importants ouvrages tantriques, comme le Cittaviśuddhiprakaraṇa et le Caryāmelāpakapradīpa. Selon Christian Wedemeyer, le terminus post quem du Caryāmelāpakapradīpa doit être placé à la fin du neuvième siècle[3].

  • Āryadeva I (Kanadeva) : IIIe siècle, disciple de Nāgārjuna, auteur du Catuḥśataka.
  • Āryadeva II : IVe siècle ?, auteur du Skhalitapramathanayuktāhetusiddhi.
  • Āryadeva III (The third Âryadeva, le tantriste) : IXe siècle ?, auteur tantrique du Cittaviśuddhiprakaraṇa, du Caryāmelāpakapradīpa.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Princeton dictionary of buddhism par Robart E. Buswell Jr et Donald S; Lopez Jr aux éditions Princeton University Press, ISBN 0691157863, pages 64 et 65.
  2. The Sanskrit Heritage Dictionary de Gérard Huet
  3. “The third Āryadeva!” by Krishna Del Toso, in ad orientem vergere

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Prabhubhai Bhikabhai Patel, Le Cittavishuddhiprakarana d'Aryadeva. Sanskrit and Tibetan texts, Birbhum, 1949.
  • The Record of Transmitting the Light: Zen Master Keizan's Denkoroku. Francis Dojun Cook, Francis Harold Cook. Éd. Wisdom Publications, 2003. (ISBN 9780861713301)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]