Ary Sternfeld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sternfeld.
Ary Sternfeld
Ary Sternfeld (1905 - 1980).JPG

Ary Sternfeld (1976)

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalités
Formation
Nancy-Université (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Distinction
Honored Scientist of the RSFSR (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Ary Abramovitch Sternfeld, en russe Ари Абрамович Штернфельд (né le 14 mai 1905 à Sieradz, Pologne - mort le 5 juillet 1980 à Moscou, U.R.S.S.) fut un des premiers spécialistes de l'astronautique. Il fait des études à Łódź puis à l'université de Cracovie, en Pologne, puis à Paris et Nancy en France. En 1934, il présente à l'Académie des Sciences l'orbite de transfert bi-elliptique, (dite de Sternfeld), prolongement du transfert de Hohmann qui décrit la trajectoire la plus économique entre deux orbites circulaires. Il calcule également les caractéristiques de dizaines de trajectoires interplanétaires optimales, utilisées notamment par les sondes d'exploration de la Lune (Lunik) et de Vénus.

En 1935, à la suite de ses échanges épistolaires avec Constantin Tsiolkovski et en raison du faible intérêt de la France d'alors pour l'astronautique, il rejoint l'Institut de Recherche Scientifique de Moscou, puis l'Institut Technique Métallurgique de Serov (Oural). Il acquiert la nationalité soviétique en 1936.

Auteur de nombreux ouvrages traduits en 31 langues: Initiation à la cosmonautique, 1929-1933, Vols interplanétaires (1954), Les satellites artificiels (1955), Vol dans l'espace mondial (1956), Sternfeld est également lauréat de nombreuses distinctions: Prix international d'astronautique Galabert (1963), membre honoraire de l'académie lorraine des sciences (1966), docteur honoris causa de l'université de Nancy (1961, remis en 77), citoyen d'honneur de la ville de Sieradz (1963), titre de docteur des Sciences Techniques décerné par l'académie des sciences d'U.R.S.S. (1965), diplôme de maître émérite de la science et de la technique d'U.R.S.S., etc.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :