Arunima Sinha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arunima Sinha
Description de cette image, également commentée ci-après
Arunima Sinha en 2014
Biographie
Nationalité Drapeau de l'Inde Inde
Naissance ,
District d'Ambedkar Nagar
Surnom Sonu
Carrière
Disciplines alpinisme
Ascensions notables Kilimandjaro, Elbrouz, Aconcagua, Puncak Jaya
Plus haut sommet Everest

Arunima Sinha, née dans le district d'Ambedkar Nagar le est la première alpiniste indienne amputée à avoir gravi l'Everest[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Étudiante à l’Awadh University de Faizabad et joueuse de volleyball au niveau national, Arunima Sinha subit une amputation de la jambe gauche en 2011 après avoir été jetée d’un train par des hommes qui cherchaient à lui dérober la chaîne en or qu'elle portait[2]. Pendant ses quatre mois de convalescence à l'All India Institute of Medical Sciences de New Delhi, elle décide de gravir l'Everest[3].

Elle contacte alors Bachendri Pal, première alpiniste indienne à atteindre le sommet de l'Everest, qui accepte d'encadrer sa préparation au camp de la Tata Steel Adventure Foundation (TSAF) à Uttarkashi. Elle poursuit sa préparation en 2012 par une ascension du Imja Tse, et du Chamser Kangri (6 622 mètres d'altitude) dans le Ladakh, avec Susen Mahto, une instructrice de la TSAF[4].

Son expédition d'ascension de l'Everest commence le premier avril 2017[4]. Le 21 mai, elle atteint le sommet à 10 h 55 après 17 heures d'ascension[5].

À la suite de cette ascension, elle reçoit les félicitations du ministre en chef de l’Uttar Pradesh, Akhilesh Yadav[6], ainsi que du ministre indien des sports Jitendra Singh[7]. Le 12 décembre 2014, elle a été reçue par le Premier ministre indien Narendra Modi[8] pour le lancement du livre qui raconte cette expérience : Born Again on the Mountain. A Story of Losing Everything and Finding it Back. Elle a reçu la Padma Shri, quatrième plus haute distinction civile dans la République de l'Inde, en 2015[9].

Arunima Sinha a depuis gravi des sommets majeurs sur d'autres continents, dont plusieurs des sept sommets.

Ascensions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Conquering the Everest within », sur The Tribune, (consulté le 22 janvier 2018).
  2. « Volleyball player thrown out of train, loses leg », sur NDTV, (consulté le 22 janvier 2018)
  3. « Invincible: How a woman amputee created history by scaling Mt Everest », sur The Hans India, (consulté le 22 janvier 2018)
  4. a et b « Win: Arunima Sinha is first Indian amputee to scale Mount Everest », sur First Post, (consulté le 20 janvier 2018).
  5. « Arunima Sinha, première femme amputée à gravir l'Everest », sur Le Parisien, (consulté le 22 janvier 2018)
  6. « CM honours Arunima Sinha, the first amputee to climb Mt. Everest », sur Hindustan Times, (consulté le 22 janvier 2018)
  7. « Sports Minister lauds amputee Everest climber Arunima Sinha », sur News Track India, (consulté le 22 janvier 2018)
  8. « PM launches book by Ms Arunima Sinha, first female amputee to climb Mount Everest », sur Narendra Modi, (consulté le 22 janvier 2018)
  9. « Padma Awards - 2015 » (consulté le 22 janvier 2018)
  10. (en) Arunima Sinha, Born Again on the Mountain : A Story of Losing Everything and Finding it Back, Penguin Books India, , 224 p. (ISBN 978-0143423706).
  11. « Pune's Braveheart, Arunima Sinha's story touches another peak, Kilimanjaro », sur DNA India, (consulté le 20 janvier 2018).
  12. « Certificat d'ascension du Mont Elbrus » (consulté le 20 janvier 2018)
  13. « Arunima Sinha successfully conquers Breithorn », sur Mathrubhumi, (consulté le 20 janvier 2018).
  14. « Amputee mountaineer Arunima conquers Mt Aconcagua in Argentina », sur The Times of India, (consulté le 20 janvier 2018).
  15. « Arunima Sinha from UP conquers Indonesia’s highest peak », sur Hindustan Times, (consulté le 20 janvier 2018).
  16. (en) « PM Modi Congratulates First Woman Amputee For Scaling Mount Vinson », NDTV,‎ (lire en ligne)