Artur Bodanzky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un chef d’orchestre image illustrant un musicien image illustrant autrichien
Cet article est une ébauche concernant un chef d’orchestre et un musicien autrichien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Artur Bodanzky

Artur Bodanzky, né le à Vienne et mort le à New York, est un chef d'orchestre autrichien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études musicales au conservatoire de Vienne puis travaille avec Alexander von Zemlinsky[1]. Il débute à l'opéra de Vienne comme violoniste[1]. En 1900 il dirige des opérettes à Budweis puis en 1903 devient l'assistant de Gustav Mahler à Vienne[1]. L'année suivante il est engagé comme chef d'orchestre au théâtre an der Wien, à Berlin puis à Prague de 1906 à 1909[1]. Il devient la même année premier chef à l'opéra de Mannheim. Il dirige Parsifal de Richard Wagner en 1914 à Covent Garden[1].

En 1915 il est engagé au Metropolitan Opera de New York[1]. Il est directeur de la Société des amis de la musique à New York (1916-1931) puis directeur de l'Orchestre symphonique de New York de 1919 à 1922. En 1921 est chef invité à l'Orchestre philharmonique de New York. Après une brève période de démission du Met en 1928, il y dirigera jusqu'à sa mort en 1939. Il a dirigé en création américaine Das Lied von der Erde (le chant de la terre) de Mahler, la Messe glagolitique de Janáček, Le Roi David de Arthur Honegger, Jonny spielt auf de Krenek. Il a aussi écrit des récitatifs pour La Flûte enchantée de Mozart, Fidelio de Beethoven et Der Freischütz de Carl Maria von Weber.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Theodore Baker et Nicolas Slonimsky (trad. de l'anglais par Marie-Stella Pâris, préf. Nicolas Slonimsky, adaptée et augmentée par Alain Pâris), Dictionnaire biographique des musiciens [« Baker's Biographical Dictionary of Musicians »], t. 1 : A-G, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », 1995 (réimpr. 1905, 1919, 1940, 1958, 1978), 8e éd. (1re éd. 1900), 4 728 p. (ISBN 2-221-06510-7, OCLC 33447919), p. 462.

Liens externes[modifier | modifier le code]