Arts martiaux artistiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2007).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section peut contenir un travail inédit ou des déclarations non vérifiées (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Vous pouvez aider en ajoutant des références. Voir la page de discussion pour plus de détails.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
L'admissibilité de cet article est à vérifier (novembre 2015).
Motif : absence de sources attestant la notoriété de cette pratique, pas d'interwiki et soupçon de Travail Inédit
Vous êtes invité à le compléter pour expliciter son admissibilité, en y apportant des sources secondaires de qualité, ainsi qu'à discuter de son admissibilité. Si rien n'est fait, cet article sera proposé à la suppression un an au plus tard après la mise en place de ce bandeau.
Conseils utiles à la personne qui appose le bandeau

Les arts martiaux artistiques correspondent à une pratique à la frontière entre les arts martiaux, la gymnastique et le spectacle (danse, chorégraphie…). Son pratiquant se donne pour but d'effectuer sa propre chorégraphie martiale, souvent accompagnée d'un fond musical, et d'y ajouter des acrobaties (tricks) afin de produire un effet le plus spectaculaire et créatif possible.

Éléments historiques[modifier | modifier le code]

Les arts martiaux artistiques, au sens moderne du terme, furent créés en France, notamment par les pratiquants de savate : ils utilisaient cette méthode vers 1800 pour populariser leur art durant les foires. Cette pratique a connu un renouveau aux États-Unis durant les années 1970-80 et s'est popularisé partout. Historiquement, on trouve le même phénomène de démocratisation par le « spectacle » en Chine ancienne.

Les arts martiaux artistiques trouvèrent un accueil favorable aux États-Unis dans les années 1980, dans le but de pousser la performance sportive encore et toujours plus loin et d'ajouter l'effet « show » durant les représentations martiales. Les circuits de compétitions d'arts martiaux outre-atlantique ont rapidement contribué au développement de cette pratique, en créant des catégories à part entière. La popularisation de ce sport a permis aux pratiquants venant de divers horizons (Karaté, Taekwondo, Kung-fu, Vovinam Viet Vo Dao, Capoeira etc.) de se rencontrer et ainsi d'enrichir la palette technique de cette discipline.

Le Canadien Jean-Frenette notamment permet de faire connaître cette discipline en Europe, via ses représentations dans des festivals tel que le festival des arts martiaux de Paris-Bercy ou encore le célèbre Budo-Gala. Élève de Frenette, Christophe Carrio contribue au développement de cet art en France. En 2001, la Creative Show Event organise à Paris la première rencontre internationale d'arts martiaux artistiques en France.

Les tricks[modifier | modifier le code]

Les tricks sont des acrobaties combinant les techniques de coups de pieds d'arts martiaux ainsi que des mouvements gymniques. Ils ont fait leurs premières apparitions au milieu des années 1990 grâce à des champions comme Carmichael Simon, Mike Chat, Hiro Koda, Jean Frenette ou encore Jamie Webster. Le côté spectaculaire arrive vers 1996 avec Jon Valera, Anthony Atkins, David Douglas, Arnold Chon, etc. qui marque une évolution fulgurante dans la discipline.

C'est finalement dans les années 2000 que le Tricks deviendra une discipline à part entière, notamment grâce au trickseur français Anis Cheurfa, qui poussa le niveau mondial en ajoutant au panel de coups de pieds, des mouvements acrobatiques de plus en plus techniques et complexes. Il obtient le record de coup de pieds en lune vrillés (aussi appelé : cork) en 2006 : 18 corks en une minute. Son record sera ensuite battu en 2014 par Bailey Payne qui en effectuera 22 d'affilé. Anis Cheurfa a régné en maitre sur le monde du tricks jusqu'en 2009 lorsque la nouvelle génération de trickseur est arrivé, conduit par l'Américain Michael Guthrie.

Le Tricks, qui découle fatalement des Arts Martiaux Artistiques, eux-mêmes dérivés des Katas traditionnels, est avant tout une philosophie. La quasi totale liberté de mouvements et de combinaisons, ainsi que l'absence de règle en font une discipline principalement d'expression du corps et de l'esprit. Le combat se situe contre soi même, ses propres limites. Bien que le Tricks soit individuel dans la pratique, c'est en groupe qu'il prend tout son sens. La passion et la joie se partagent naturellement entre les pratiquants, ce qui crée une ambiance unique de liesse habituellement réservée aux sports collectifs.

Un kata artistique[modifier | modifier le code]

C'est un enchaînement personnel de techniques (pieds et poings) venant de différents arts martiaux, le tout chorégraphié sur un fond musical rythmé. Un bon kata allie souplesse, rapidité, intensité, dynamisme, charisme, équilibre et créativité.

Références[modifier | modifier le code]