Artouste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Artouste
Vue aérienne de la station.
Vue sur le Pic du Midi d'Ossau depuis la station d'Artouste
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Localité Laruns
Site web www.altiservice.com/artouste
Géographie
Coordonnées 42° 53′ 52″ nord, 0° 23′ 45″ ouest
Massif Pyrénées
Altitude maximum 2100
Altitude minimum 1350
Ski alpin
Remontées
Nombre de remontées 11
Télécabines 1
Télésièges 3
Tapis roulant 1
Débit 8 730 (personnes/heure)
Pistes
Nombre de pistes 18
Noires 1
Rouges 6
Bleues 9
Vertes 2
Total des pistes 25 km
Neige artificielle
Canons 3
Superficie 1.5 km2
Géolocalisation sur la carte : Pyrénées
(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Artouste
Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques
(Voir situation sur carte : Pyrénées-Atlantiques)
Artouste

Artouste, ou Artouste-Fabrèges, (en occitan : Artosta e Habrèjas) est une station de sports d'hiver pyrénéenne d'altitude située dans le département français des Pyrénées-Atlantiques en Béarn, et dans la haute vallée d'Ossau, sur la commune de Laruns.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Il paraît s'agir d'un dérivé du pré-latin *arte (broussailles).

Historique[modifier | modifier le code]

L'énergie hydroélectrique et le ferroviaire : les origines de la station[modifier | modifier le code]

Dans l'objectif de construire des barrages, et notamment celui du lac d'Artouste, la Compagnie des chemins de fer du Midi aménage un chemin de fer entre la Sagette et le site de construction en 1920. Démontée, la voie est reposée pour des raisons d'entretien du site.

Dans les années 1930, le domaine d'Artouste est ouvert au tourisme exploitant les paysages ossalois via le Petit train d'Artouste.

Le ski : une force d'attractivité nouvelle pour Artouste, mais fragile[modifier | modifier le code]

Le lac de Fabrèges et le village

En 1966, la commune de Laruns entreprend la création d’une station de ski de piste à Artouste et en assume intégralement la gestion dès son ouverture en 1969. Au vu du déficit chronique la gestion est confiée à l'EPSA (Établissement public des stations d'altitude) en 1978. En 1984, le village de Fabrèges est créé au bord du lac du même nom, à 1250m d'altitude. Situé au pied du téléphérique menant à la station, il est constitué de quatre résidences accueillant les touristes tout au long de l'année.

Vue plongeante sur le lac de Fabrèges

Artouste acquiert une renommée au sein des Pyrénées pour son parc de neige petit mais de bonne qualité. Cependant, la station a été déclarée en faillite, puis a été reprise à la suite d'une délégation de service public demandée par la municipalité de Laruns, par Altiservice en 2006 pour une période de 18 ans.

En , un accord est trouvé entre la commune de Laruns et l'exploitant Altiservice dénonçant la délégation de service public de 2006. La commune reprend alors l'intégralité de l'exploitation de la station ainsi que celle du Train d'Artouste par la création de la Régie d'Artouste. Elle coordonne depuis un nouveau schéma d'exploitation via la création de nouvelles activités quatre saisons et la station devient en juin 2019 la première station des Pyrénées à proposer l'activité Mountain Kart déjà présente dans le massif Alpin.

Géographie[modifier | modifier le code]

Artouste se situe en Haut-Béarn, en Vallée d'Ossau, et au sein de celle-ci entre les vallées des gaves du Brousset et du Soussouéou.

La station de ski[modifier | modifier le code]

Gare de départ du téléphérique, à Fabrèges

La station de ski d'Artouste est implantée sur le massif du pic de la Sagette, et reliée au lac de Fabrèges par une télécabine (1250m à 1 950 m d'altitude). Il est nécessaire d'emprunter une autre remontée afin d'accéder au parc de neige à 2100m, sommet de la station.

La station offre un panorama exceptionnel sur les Pyrénées, au sein de la vallée d'Ossau ; notamment sur le Pic du Midi d'Ossau, le Pic de Ger, le Pic Estibère et les lacs d'Ayous, de Bious-Artigues et de Fabrèges.

La station est organisée en quatre secteurs, dont trois sur les pentes de la vallée du Soussouéou :

  • Le secteur Sagette est un secteur dédié aux débutants et aux pratiques ludiques. Il est le seul situé en soulane, avec vue sur le massif du Pic du Midi d'Ossau. Y sont localisés un "Kid Park", une piste de luge, et l'arrivée du téléphérique "Sagette" reliant à Fabrèges.
  • Le secteur Arracou est mitoyen du secteur Sagette, et situé au-delà du col d'Arracou dont il reprend le nom. Il évolue sur les estives entre le col de l'Ours et l'Herrana et est composé de pistes de ski de niveau intermédiaire et débutant (pistes vertes, bleues et rouges).
  • Le secteur Séous est le plus méridional de la station, composé d'estives, et relié au secteur Arracou par le col de l'Ours. Il s'agit d'un secteur de niveau confirmé et intermédiaire, étant composé de pistes noire, rouges et bleues, mais aussi d'un "Snow park", un "Snow cross", ainsi qu'une zone freeride.
  • Le secteur Soussouéou est situé en aval des secteurs Arracou et Séous. Comme son nom l'indique, il est situé à proximité du gave de Soussouéou à 1350m d'altitude, au bord duquel il est relié au reste de la station par les télésièges de l'Ours (terminant au col de l'Ours), et de Grand Coq (terminant dans le secteur Arracou). Le secteur est très boisé, et les pistes sont parfois des chemins sinueux dans les bois, sinon des belles pentes en terrain découvert. Le hors piste peut s'avérer dangereux, si les forêts ne sont pas bien connues du skieur.

Le train d'Artouste et les sentiers de randonnée[modifier | modifier le code]

La vallée du Soussouéou (en été), située en aval de la station, et surplombée par les sommets des Arcizettes

La station est célèbre pour son train circulant à près de 2000m d'altitude, il constitue la deuxième ligne ferroviaire touristique la plus haute de France et la quinzième d'Europe, et transporte sur ses 10km de voies plus de 100.000 passagers sur les quatre mois d'été au cœur de la vallée du Soussouéou jusqu'au Lac d'Artouste.

À partir de celui-ci, plusieurs possibilités de randonnée s'offrent au visiteur :

  • En direction des lacs d'Arrémoulit situés en amont du lac.
  • Du lac d'Artouste au lac de Fabrèges, via le col de Lurien
  • Par la vallée du Soussouéou, permettant de rejoindre la gare d'arrivée du téléphérique (d'où il est possible de gravir le sommet du pic de la Sagette), ou de rejoindre Fabrèges en gagnant le GR10 et en faisant le tour des pics Herrana et de la Sagette.

Autres activités estivales : entre Mountain kart et VTT[modifier | modifier le code]

Une piste de kart de montagne relie pendant la saison estivale la gare d'arrivée du téléphérique à Fabrèges sur 8 kilomètres.

Six pistes de VTT se situent sur le même versant de la station, offrant plusieurs possibilités de niveau entre l'Herrana et Fabrèges.

Projets[modifier | modifier le code]

Depuis longtemps, on parle d'une possible union physique entre Gourette et Artouste. À noter qu'il existe déjà un itinéraire hors-piste qui permet de relier Gourette à Artouste[1].

D'autres projets sont aujourd'hui à l'étude pour dynamiser la station en période hivernale et notamment le renforcement de sa position sur le Ski de randonnée et les raquettes en parfaite adéquation avec la typologie des lieux.

Utilisation du nom[modifier | modifier le code]

Suivant une tradition maison (nommer les productions d'après des sommets pyrénéens) , la firme Turboméca (absorbée ensuite par le groupe Safran) dont le siège est à Bordes dans les Pyrénées Atlantiques, a donné le nom d'Artouste à une turbine d'hélicoptère de 400 CV qui a équipé les célèbres Alouette II et III.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]