Artouste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Artouste (homonymie).

Artouste
Vue aérienne de la station.
Le lac de Fabrèges vu de l'arrivée de la télécabine d'Artouste
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Localité Laruns
Site web https://www.altiservice.com/artouste
Géographie
Coordonnées 42° 53′ 52″ nord, 0° 23′ 45″ ouest
Massif Pyrénées
Altitude maximum 2100
Altitude minimum 1350
Ski alpin
Remontées
Nombre de remontées 11
Télécabines 1
Télésièges 3
Tapis roulant 1
Débit 8 730 (personnes/heure)
Pistes
Nombre de pistes 18
Noires 1
Rouges 6
Bleues 9
Vertes 2
Total des pistes 25 km
Neige artificielle
Canons 3
Superficie 1.5 km2

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées-Atlantiques

(Voir situation sur carte : Pyrénées-Atlantiques)
Artouste

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Artouste

Artouste, ou Artouste-Fabrèges, est une station de sports d'hiver pyrénéenne d'altitude située dans le département français des Pyrénées-Atlantiques en Béarn, au bout de la vallée d'Ossau, sur la commune de Laruns.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Il paraît s'agir d'un dérivé du pré-latin *arte (broussailles).

Histoire[modifier | modifier le code]

1966 : La commune de Laruns entreprend la création d’une station de ski de piste à Artouste et en assume intégralement la gestion dès son ouverture en 1969. Au vu du déficit chronique la gestion est confiée à l'EPSA (Établissement public des stations d'altitude) en 1978.

Station de renom des Pyrénées pour son parc de neige petit mais de bonne qualité, Artouste a été déclarée en faillite, puis a été reprise à la suite d'une délégation de service public demandée par la municipalité de Laruns, par Altiservice en 2006 pour une période de 18 ans.

Une télécabine part du bord du lac de Fabrèges et monte jusqu'à 1 950 mètres. De là, la vue sur les Pyrénées, la vallée d'Ossau et les lacs d'Ayous et de Fabrèges est magnifique. Il faut ensuite emprunter une autre remontée pour accéder au parc de neige, le sommet de la station, à 2 100 mètres d'altitude. On peut descendre à la vallée du Soussouéou, 1 350 mètres. Les descentes sont tantôt des petits chemins dans les bois, tantôt des belles pentes en terrain découvert. Le hors piste peut s'avérer dangereux, si les forêts ne sont pas bien connues du skieur. La station est notamment célèbre pour son Train circulant à près de 2000M d'altitude, il est le train le plus haut d'Europe sur voies étroite et transporte sur ses 10km de voies plus de 100.000 passagers sur les 4 mois d'été au cœur du vallon du Sousséou jusqu'au Lac d'Artouste.

En Avril 2019, un accord est trouvé entre le commune de Laruns et l'exploitant Altiservice dénonçant la DSP de 2006. La commune de Laruns reprend alors l'intégralité de l'exploitation de la station ainsi que celle du Train d'Artouste via la création de la REGIE D'ARTOUSTE. Elle coordonne depuis un nouveau schéma d'exploitation via la création de nouvelles activités 4 saisons et devient la première station des Pyrénées à proposer l'activité Mountain Kart déjà présente dans le massif Alpin.

Projets[modifier | modifier le code]

Depuis longtemps, on parle d'une possible union physique entre Gourette et Artouste. À noter qu'il existe déjà un itinéraire hors-piste qui permet de relier Gourette à Artouste[1].

Développement en Juin 2019 d'une activité Mountain Kart sur la saison d'été afin de diversifier l'offre de la station au delà du Train d'Artouste

D'autres projets sont aujourd'hui à l'étude pour dynamiser la station en période hivernale et notamment le renforcement de sa position sur le Ski de Randonné et les Raquettes en parfaite adéquation avec la typologie des lieux bénéficiant en plus d'une vue spectaculaire sur le célébré Pic du Midi d'Ossau

Utilisation du nom[modifier | modifier le code]

Suivant une tradition maison (nommer les productions d'après des sommets pyrénéens) , la firme Turboméca (absorbée ensuite par le groupe Safran) dont le siège est à Bordes dans les Pyrénées Atlantiques, a donné le nom d'Artouste à une turbine d'hélicoptère de 400 CV qui a équipé les célèbres Alouette II et III.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]