Articles de capitulation de Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Nouvelle-France
Cet article est une ébauche concernant la Nouvelle-France.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Les Articles de capitulation de Québec sont négociés par Jean Baptiste Nicolas Roch de Ramezay (Lieutenant du roi) au nom de la couronne française, et, au nom de la couronne britannique, par l'amiral Charles Saunders et le général George Townshend[1].

La signature du document[2] a lieu le à Québec, capitale politique du Canada et de toute la Nouvelle-France.

Les 11 demandes formulées par le représentant français Jean-Baptiste Nicolas Roch de Ramezay sont accordées par les autorités militaires britanniques : les honneurs de la guerre, la protection des civils et de leurs propriétés, le libre exercice de la religion catholique romaine, etc.

Quelque sept mois plus tard, pendant que l'armée française est retraitée à Montréal avec le gouvernement de Vaudreuil, le Chevalier de Lévis assiège la ville et tente de la reprendre. C'est la bataille de Sainte-Foy.

Un an plus tard, le gouvernement de la Nouvelle-France capitule à Montréal, le .

Texte original de la capitulation[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Great Britain. A Collection of the Acts Passed in the Parliament of Great Britain and of Other Public Acts Relative to Canada, Quebec: P.E. Desbarats, 1824, p. 2 (www.canadiana.org)
  2. « L'étrange capitulation de Québec du 18 septembre 1759 - Vigile.Québec », sur vigile.quebec (consulté le 19 octobre 2016)
  3. On y utilise le ſ = S long.
  4. axl.cefan.ulaval.ca

Voir également[modifier | modifier le code]