Arthur de Boislisle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arthur de Boislisle
Fonction
Président
Société de l'histoire de Paris et de l'Île-de-France (d)
-
Alexandre Bruel (d)
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Société de l'histoire de France, Société de l'histoire de Paris et de l'Île-de-France (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Arthur de Boislisle, de son nom complet Arthur-André-Gabriel Michel de Boislisle[1] est un archiviste et historien français né à Beauvais le [2] et mort le dans le 6e arrondissement de Paris[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Gabriel-Arsène Michel de Boislisle, avocat, et de Marie-Élisabeth de Manneville[2], il effectue ses études au lycée Charlemagne avant d'entrer au ministère des Finances. C'est dans ce cadre et sous la tutelle de Pierre Clément qu'il commence en dépouillant les archives de Colbert. Il rédige les Mémoires de Saint-Simon[4].

Il a une maison à la campagne dans le village de Saint-Prix (Val-d'Oise) dans une propriété "La Solitude" proche de celle du baron Léopold Double (1812-1881). Il a épousé vers 1870 Blanche Ameline Pernolet qui descend d'une vieille famille de Saint-Prix. Leur fils Louis de Boislisle est maire de la commune de 1921 à 1925.

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Parfois référencé sous le nom Arthur Michel de Boislisle ou, à tort, Arthur-Michel de Boislisle, Michel n'étant pas un prénom mais faisant partie intégrante du patronyme comme l'indique la mention marginale de son acte de naissance.
  2. a et b Acte de naissance no 357 (vue 131/307), registre des naissances de l'année 1835 pour la ville de Beauvais sur le site des Archives départementales de l'Oise.
  3. Bulletin de décès inséré dans son dossier de Légion d'honneur.
  4. Ernest Babelon, Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres : Éloge funèbre de M. Arthur de Boislisle, vol. 52, Paris, Librairie Alphonse Picard et Fils (no 3), (lire en ligne), p. 135-139

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]