Arthur Schoonderwoerd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Arthur Schoonderwoerd
photo
Arthur Schoonderwoerd en 2013.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Conservatoires nationaux supérieurs de musique et de danse (d)
Conservatoire d'UtrechtVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Instruments

Arthur Schoonderwoerd (né à Vlaardingen en 1966) est pianiste, pianofortiste, claveciniste,clavicordiste et chef d'orchestre néerlandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Schoonderwoerd commence ses études musicales, notamment le piano, au Conservatoire d'Utrecht, avec Herman Uhlhorn et Alexander Warenberg. Il y obtient successivement un diplôme de pédagogie (1990), de concertiste (1992) et de musique de chambre (1993). Il fait également des études de musicologie à l'Université d'Utrecht.

A partir de 1992 il se perfectionne en piano-forte auprès de Jos van Immerseel au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et en 1995 remporte un premier prix à l'unanimité dans cette discipline. Il effectue ensuite un cycle de perfectionnement dans le même institut. En 1995, il remporte le troisième prix et le prix de la radio belge (VRT) lors du Concours international de musique ancienne de Bruges. En 1996, il devient Laureat Juventus du Conseil de l'Europe. Lors du concours international Van Wassenaer pour les ensembles de musique ancienne en 1996, il reçoit le prix de la meilleure interprétation soliste.

Arthur Schoonderwoerd explore l'interprétation de la musique pour piano des 18e au 20e siècle et le répertoire oublié de cette époque. Il s'intéresse également de très près à la facture des instruments à clavier de cette période.

Sa discographie comprend de nombreux enregistrements avec claviers historiques applaudis par la critique (Diapason d’or, Chocs du Monde de la musique, Chocs de Classica etc.).

Il a également pris des cours de direction d'orchestre chez Dominique Rouits à l'Ecole Normale de Paris afin de pouvoir élargir avec l'Ensemble Cristofori son répertoire de concertos avec piano avec le répertoire symphonique. Depuis, quelques enregistrements très intéressants ont été gravés (Requiem de Mozart, Troisième symphonie de Beethoven etc)

Schoonderwoerd se produit comme soliste dans toute l'Europe. Il joue régulièrement avec des ensembles de musique de chambre ou des chanteurs dans le répertoire du lied, notamment avec Johannette Zomer, Hans Jörg Mammel, Sandrine Piau, David Wilson Johnson, Isabelle Druet, Jan Kobow, Sarah Wegener, Peter Kooij ou les instrumentistes Eric Hoeprich, Jaap ter Linden, Barthold Kuijken, Wilbert Hazelzet, Miklós Spányi, Graf Mourja, François Leleux, Marie Hallynck, Corrado Bolsi et Gisella Curtolo.

De 2004 à 2014, Arthur Schoonderwoerd enseigne le pianoforte et la musique de chambre à l'Escola Superior de Musica de Catalunya (Barcelone, Espagne). Depuis 2016, il enseigne le pianoforte et la musique de chambre au CNSMD de Lyon.

Il est fréquemment invité à donner des classes de maître dans l’Europe entière. Depuis 2006, Arthur Schoonderwoerd est directeur artistique du Festival de Besançon/Montfaucon.

Discographie[modifier | modifier le code]

Solo
Chambre
  • Va donna ingrata, musique italienne, espagnole et flamande du XVIe et XVIIe siècle - Ensemble La Primavera (Zig-Zag Territoires 2004) (OCLC 66522231)
  • Boccherini, Six quatuors pour le clavecin ou pianoforte, violon, alto et basse obligée [G.259]- La Real Cámara : Emilio Moreno, violon ; Antonio Clares, alto ; Mercedes Ruiz, violoncelle (, Glossa) (OCLC 846562132)
  • Mozart, Une soirée chez les Jacquin : Trio des quilles K.498, Sonate à quatre main K.521 - Gilles Thomé, clarinette et direction ; Emilio Moreno, alto ; Miklos Spanyi, piano-forte C. Clarke (1992) d'après modèle de Sébastian Lengerer 1793 ; ainsi que l’Ensemble 415, dir. Chiara Banchini et Sandrine Piau, soprano (9–10/23–, 2CD Zig-Zag Territoires ZZT 99070 (1/2))[1] (OCLC 50446376)
Concertos
  • Beethoven
    • Concertos pour piano nos 1 et 2 - Ensemble Cristofori, piano-forte Johann Fritz, Vienne 1805–1810 (, Alpha 155) (OCLC 811449659)
    • Concertos pour piano nos 3 et 6 (op. 61a) - Ensemble Cristofori (, Alpha) (OCLC 811449642)
    • Concertos pour piano nos 4 et 5 - Ensemble Cristofori (, Alpha 079) (OCLC 811334567)
  • Gruber, Concerti per fortepiano nos 1 et 2, Sonate pour piano no 4 - Ensemble Cristofori (, Pan Classics PC 10231) (OCLC 811455650)
  • Mozart
    • Concertos pour piano nos 20, KV 466 et 21, KV 467 - Ensemble Cristofori, pianoforte d'après Anton Walter, Vienne c. 1782 copie de Gerard Tuinman et Paul Poletti (6–, Accent ACC 24265) (OCLC 811644152)
    • Concertos pour piano nos 18, KV 456 et 19, KV 459 - Ensemble Cristofori (14–, Accent ACC 24278) (OCLC 846487035)
    • Concerto pour piano KV 175 - trois versions (Salzbourg/Vienne) - Ensemble Cristofori, clavecin italien d'après Giusti 1720 (copie de Geert Karman) ; piano à tangente d'après Spaeth & Schmahl c. 1770 (copie de William Jurgenson) (13–, Accent) (OCLC 870340872)
    • Concertos pour piano KV 238 & 246 - Ensemble Cristofori (2015, Accent)
    • Concertos pour piano nos 6 KV 246 et 8 KV 238 - Ensemble Cristofori (2–, Accent) (OCLC 900884768)
  • Fodor, Concerto op. 12 ; Wilms, Concerto op. 3 ; Messemaecker, Quatuor op. 9 no 1 : Concertos pour hollandais pour piano - Ensemble Cristofori (, Alpha 052) (OCLC 705280638)
Lieder et mélodies

Notes et références[modifier | modifier le code]

(nl) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en néerlandais intitulé « Arthur Schoonderwoerd » (voir la liste des auteurs).
  1. Lors de sa sortie ce disque a reçu un « Diapason d'Or » et un « Recommandé » par Classica.

Liens externes[modifier | modifier le code]