Arthur Rimbaud, une biographie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arthur Rimbaud, une biographie
Description de cette image, également commentée ci-après
En 1880 devant l'Hôtel de l'Univers à Aden (Yémen)
Arthur Rimbaud est assis à droite

Titre original Arthur Rimbaud, une biographie
Réalisation Richard Dindo
Scénario Richard Dindo
Acteurs principaux
Sociétés de production Ciné Manufacture
TSR
Les Films d'Ici
La Sept Cinéma
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Suisse Suisse
Genre Film biographique
Documentaire
Durée 141 min
Sortie 1991

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Arthur Rimbaud, une biographie[1] est un film franco-suisse réalisé par Richard Dindo et sorti en 1991.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Ernest Delahaye, ami d'enfance d'Arthur Rimbaud, se remémore sa rencontre avec le poète et sa famille à Charleville-Mézières. De sa naissance en 1854 jusqu'à sa mort à Marseille en 1891, on assiste à la destinée d'un être hors-norme :

  • Son enfance austère avec son frère et ses sœurs (Isabelle témoigne) sous l'autorité d'une mère en difficulté, car abandonnée par son mari et réduite à élever seule ses quatre enfants…
  • Sa précocité d'élève, ses fugues en Belgique et à Paris, son professeur Georges Izambard se les rappelle…
  • Ses relations houleuses avec Paul Verlaine, leurs pérégrinations entre Paris, Londres et Bruxelles où Verlaine perça la main d'Arthur d'un coup de revolver le . Leur rupture engendra une œuvre intemporelle d'Arthur : Une saison en enfer.
  • En 1875, l'aventurier prend le pas sur le poète qui, s'il abandonne l'écriture de vers, fera un long poème de sa correspondance avec les siens…
  • En 1880, après avoir couru aux quatre coins du monde, Arthur va se consumer pendant une décennie sous les soleils d'Aden et du Harar, exerçant diverses activités exotiques…
  • Une tumeur à la jambe droite l'oblige à rentrer en France. Après une douloureuse épopée, il arrive à Marseille le à bord du navire L'Amazone des Messageries maritimes. Vu la gravité de son état, il entre le jour même à l'hôpital de La Conception.
  • Alertée par télégramme, sa mère prend le premier train pour Marseille. Elle arrive à temps pour être auprès de son fils quand on l'ampute de la jambe le . Après un séjour en famille dans les Ardennes, Arthur est contraint de retourner à Marseille, car le cancer s'est généralisé.
  • Sa sœur Isabelle restera à ses côtés jusqu'à sa fin.
  • « L'homme aux semelles de vent » de 37 ans expire le dans sa chambre d'hôpital, mais il était déjà ailleurs... Dans son ultime lettre du adressée au directeur des Messageries maritimes, il lui demandait : « Envoyez-moi donc le prix des services d'Aphinar à Suez »

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Vidéo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Graphie du titre retenue par la BiFi.
  2. Source : CNC.

Lien externe[modifier | modifier le code]