Arthur Navez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arthur Navez
La Conversation (Arthur Navez).jpg
La Conversation (peint entre 1915 et 1920)
À la fin des années 1910, l'influence de Paul Cézanne sur le travail d'Arthur Navez est manifeste.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 50 ans)
IxellesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Arthur Navez est un peintre belge, né à Anvers le et mort à Ixelles le [1],[2]. Son œuvre s'inscrit en partie dans le mouvement du fauvisme brabançon[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Le chapeau bleu (1917).
Les toiles d'Arthur Navez font une place importante aux reflets et aux miroirs.

Arthur Navez étudie la peinture à l'Académie royale des beaux-arts d'Anvers puis à celle de Bruxelles. En 1900, il s'installe pour quelques années à Paris où il épouse une jeune Bretonne[4]. Il y suit l'enseignement de Jean-Léon Gérôme dans son atelier des Beaux-arts[5]. Il retourne à Bruxelles fin 1907 où il expose en 1908 avec le collectif artistique du Sillon. Il est notamment l'ami de Laudy, le peintre néerlandais, qui lui apporte son soutien[6]. Navez s'illustre par un usage de la couleur et une sensibilité de la composition remarquables[7].

Au cours des années 1920, il devient décorateur de théâtre[5]. Il s'intéresse également au cinéma notamment en assurant la direction artistique du film «Le carillon de Minuit», réalisé en 1922 par Jacques de Baroncelli assisté de René Clair et Henri Chomette[8].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Boon gallery, « Arthur Navez », sur http://www.boongallery.be (consulté le 1er mai 2016)
  2. Marc Eemans, L'art moderne en Belgique, Bruxelles, Meddens, , p. 191
  3. (nl) Galerie ter Braak, « Belgische schilderkunst (1880-1930) », sur http://www.galerieterbraak.nl (consulté le 1er mai 2016)
  4. Charles Vildrac, Arthur Navez, Paris, Pierre Tisné, coll. « Les maîtres belges de la peinture », , p. 8
  5. a et b L'univers des arts, « Arthur Navez », sur http://www.universdesarts.com (consulté le 1er mai 2016)
  6. Charles Vildrac, Arthur Navez, Paris, Pierre Tisné, coll. « Les maîtres belges de la peinture », , p. 9
  7. (nl) Karel van de Woestjine, « Kunst te Brussel XVII : Arthur Navez e.a. », Nieuwe Rotterdamsche Courant,‎ (lire en ligne)
  8. (ar)« وتتناغم من منتصف الليل (Le carillon de minuit) », sur www.elfilm.com (consulté le 3 juin 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles Vildrac, Arthur Navez, Paris, Pierre Tisné, coll. « Les maîtres belges de la peinture »,