Arthur Dupont (acteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arthur Dupont et Dupont.
Arthur Dupont
Description de cette image, également commentée ci-après
Naissance (32 ans)
Saint-Mandé (France)
Nationalité Français
Profession Acteur
Films notables Bus Palladium

Arthur Dupont est un acteur français né le à Saint-Mandé (Val-de-Marne).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et révélation[modifier | modifier le code]

Il grandit dans le hameau de Barneau à Soignolles-en-Brie (Seine-et-Marne). Il commence des études d'anglais à l'université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, et y reste environ 6 mois. Il commence le théâtre tôt, à l'école du théâtre du Damier au Mée-sur-Seine (77). En 1998, au sein de la Compagnie Les Sales Gosses, il joue à Bobino Quand les Sales Gosses font leur ciné[1],[2].

En tant qu'acteur, il participe, en jeune parricide, au tout premier épisode de la série franco-suisse à succès R.I.S Police scientifique diffusée sur TF1 (en France, TSR en Suisse, RTL-TVi en Belgique).

C'est également en frère entretenant une relation fusionnelle avec sa sœur qu'il joue dans le film de Pascal Arnold et Jean-Marc Barr Chacun sa nuit (2006).

Il joue également dans le téléfilm Bac +70 (2007) aux côtés de Pierre Mondy et Lizzie Brocheré (Lizzie avec qui il a aussi tourné Chacun sa nuit).

Chanteur, il a aussi exercé ses talents au sein du « Bring Back the Blues », groupe qu'il quitte lorsque son activité d'acteur occupe la majeure partie de son temps. Il poursuit ses expériences de musicien (sa première formation) en jouant dans des groupes, piano, guitare ou encore batterie ; sans oublier le chant qu'il affectionne particulièrement.

Films[modifier | modifier le code]

Dans le film Bus Palladium de Christopher Thompson, il chante la bande son dont il a coécrit plusieurs morceaux avec Yarol Poupaud. En 2012 et en 2013, cinq films sont à l'affiche et dans lesquels ses rôles le portent vers d'autres univers, notamment Mobile Home (2012) de François Pirot, Mauvaise fille (2012) de Patrick Mille, Les Saveurs du palais (2012) de Christian Vincent, Macadam Baby (2013) de Patrick Bossard et Au bout du conte (2013) d'Agnès Jaoui.

En 2014, on le voit, aux côtés de Leila Bekhti et de Nicolas Duvauchelle, dans un film de Serge Frydman Maintenant ou jamais. Il obtient le prix du meilleur acteur au Mobile film festival pour J'irai mourir chez vous.

On peut aussi le voir en 2014 dans L'Assistant de Thomas Guibal et David Rinaldi et dans Cool Robinson de Nafsika Guerry-Kara (deux courts-métrages). Dans le long-métrage Brabançonne de Vincent Bal, il incarne un trompettiste, pilier de cette comédie musicale romantique.

En 2015, Gérard Pautonnier a réalisé un court métrage L'Etourdissement, dans lequel on retrouve Arthur Dupont Le scénario a obtenu le Grand Prix du Public du meilleur scénario au festival Premiers Plans d'Angers 2015. Un scenario écrit à partir du livre (même titre) de JoëI Eglof. Il a été sélectionné par huit festivals et a raflé... huit prix dont un prix pour Arthur Dupont décerné par le public au festival Jean Carmet - Ciné Bocage 2015.

Arthur Dupont prête sa voix à Gus, un petit oiseau à l'heure de la grande migration. un dessin animé réalisé par Christian de Vita.

Il tourne durant l'été 2015 deux projets plus grand public : la comédie Ma famille t'adore déjà ! de Jérôme Commandeur et Alan Corno (mai-juillet) sortie en novembre 2016 et prête ses traits à Jérôme Kerviel pour le biopic L'Outsider, de Christophe Barratier (juillet-septembre), sorti le 22 juin 2016.

Et juste après, il a enchaîné avec deux tournages qui constituent le passage au grand écran de Gérard Pautonnier : L'étourdissement (qui a reçu une dizaine de prix) et Grand Froid avec Jean-Pierre Bacri et Olivier Gourmet, d'après les œuvres littéraires de Joël Eglof.

En 2018 est sorti Normandie nue de Philippe Le Guay avec François Cluzet et François-Xavier Demaison.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Récompenses, nominations et jury de festival[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Canal+, « Arthur Dupont », Il monte sur les planches pour « Les Sales gosses font leur ciné », sur Canalplus.fr (consulté le 30 septembre 2015)
  2. « Ne les secouez pas ils sont plein d'émotions... », Nicolas Giraud et Arthur Dupont se penchent sur leurs débuts fulgurants. (...) Arthur : « J'ai mis plus longtemps. Après Le Damier, au collège je suis entré dans la compagnie d'enfants Les Sales Gosses (...) Arthur : « C'était à l'époque des Sales gosses., sur lanouvellerepublique.fr (consulté le 30 septembre 2015)

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]