Arte Reportage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Arte Reportage
Image illustrative de l’article Arte Reportage
Genre Magazine d'information
Présentation Andrea Fies (2004-)
William Irigoyen (2012-)
Ancienne présentation Vladimir Vasak (2004-2006)
Nathalie Georges (2006-2011)
Pays Drapeau de la France France
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Langue Français
Allemand
Production
Durée 52 minutes
Diffusion
Diffusion Arte
Date de première diffusion
Statut en cours
Public conseillé Tout public
Site web info.arte.tv/fr/arte-reportage

Arte Reportage est un magazine d'information franco-allemand diffusé le samedi à 18 h 35 sur Arte depuis le . Il est présenté en alternance par Andrea Fies et William Irigoyen.

L'émission propose aux téléspectateurs d'avoir un autre regard sur l'actualité européenne et internationale à travers des reportages.

Concept[modifier | modifier le code]

Arte Reportage propose à chaque numéro deux reportages sur l'actualité européenne et internationale. Le site internet de l'émission propose également des web-reportages.

Présentateurs[modifier | modifier le code]

Présentateurs actuels
Anciens présentateurs

Historique[modifier | modifier le code]

Le , Arte lance le 7 ½, un journal-magazine de 30 minutes consacré à l'actualité européenne diffusé du lundi au jeudi à 19 h 30. Le programme s'articule autour d'un dossier d'actualité, avec des reportages et les réactions d'invités sur le plateau. Il est présenté en alternance par le français Dominique Bromberger et l'allemande Désirée Bethge[4],[5]. Plus tard, l'émission est remplacée par des reportages quotidiens de 26 minutes[6].

Le , la chaîne lance Arte Reportage, un magazine d'actualité internationale de 52 minutes diffusé de façon hebdomadaire[6],[7]. Il est présenté alternativement par Andrea Fies et Vladimir Vasak[2].

Le , Nathalie Georges rejoint Andrea Fies à la présentation[3].

À partir de 2008, Arte Reportage propose des web-documentaires[6].

À partir du , l'émission est diffusée le samedi à 18 h 50 et se voit rallongée de 10 minutes. William Irigoyen remplace Nathalie Georges à la présentation toujours aux côtés d'Andrea Fies[1].

Le , le magazine diffuse son 500e numéro. En 11 ans, il a couvert 150 pays et traité 1 400 sujets. Le , la chaîne propose une Nuit Arte Reportage[8].

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Plusieurs reportages du magazine ont reçu des récompenses, dont entre autres :

  • USA : Sous les ponts de Miami de Sebastian Kuhn
    • Prix CNN du journalisme 2011 - Catégorie « Télévision »[9]
  • Syrie - Journaux intimes de la révolution de Caroline Donati et Carine Lefebvre-Quennel (web-reportage)[15]
    • Festival webdoc de La Rochelle 2014 - Grand prix
    • Prix des lecteurs Courrier international 2014
    • Prix du jury des médiathèques #Moisdudoc 2014
    • Lauréat du programme EBTICAR-MEDIA Projet CFI

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Retrouvez Arte Reportage à partir du 7 janvier 2012 », sur le site d'Arte, (consulté le 8 décembre 2015).
  2. a et b « TV5 ouvre une nouvelle case Arte », sur telesatellite.com, (consulté le 8 décembre 2015).
  3. a et b « Quelques mots de Nathalie Georges aux internautes », sur le site d'Arte, (consulté le 8 décembre 2015).
  4. Béatrice Bocard, « Arte, 19h30 à 20 heures, premier numéro du 7 ½ », sur le site de Libération, (consulté le 8 décembre 2015).
  5. [PDF]« Arte 10 ans », sur le site d'Arte, (consulté le 8 décembre 2015).
  6. a b et c « Le monde vu par Arte Reportage », sur le site d'Arte, (consulté le 8 décembre 2015).
  7. « Dans le rétro d'Arte Reportage », sur le site d'Arte, (consulté le 8 décembre 2015).
  8. « Arte Reportage : la 500e ! », sur le site d'Arte, (consulté le 8 décembre 2015).
  9. [PDF]« Le prix CNN du journalisme pour Arte Reportage », sur le site d'Arte (consulté le 9 décembre 2015).
  10. « Palmarès FIGRA 2014 », sur figra.fr (consulté le 8 décembre 2015).
  11. « Syrie : la vie, obstinément », sur le site d'Arte, (consulté le 8 décembre 2015).
  12. (de) « Jörg Armbruster, Marcel Mettelsiefen und Eva Müller », sur hanns-joachim-friedrichs.de (consulté le 8 décembre 2015).
  13. « Prix Bayeux-Calvados. Le palmarès de la 21e édition », sur le site d'Ouest-France, (consulté le 8 décembre 2015).
  14. [PDF]« Palmarès 2015 », sur figra.fr (consulté le 8 décembre 2015).
  15. « Syrie- Journaux intimes de la révolution », sur le site d'Arte (consulté le 8 décembre 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]