Arte France Cinéma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Arte France Cinéma
Création 02-01-1992
Forme juridique SA à conseil d'administration
Siège social Issy les Moulineaux
Direction Véronique Cayla
Activité Production de films pour le cinéma
Société mère ArteVoir et modifier les données sur Wikidata
Effectif 5 en 2017
SIREN 383 987 864

Chiffre d'affaires 1 294 000 euros en 2017
Résultat net 1 227 900 euros en 2017

Arte France Cinéma est une filiale de la chaine européenne Arte.

En 1990, Pierre Chevalier profite de l'année de transition que représente celle de la Fête du Cinéma, et de la transformation de la Sept en La Sept-Arte, pour fonder La Sept Cinéma, filiale chargée de produire des programmes de qualité pour la chaine ainsi que des films indépendants (Salaam Bombay ! de Mira Nair). En 2000, La Sept-Arte devient Arte France, conjointement La Sept Cinéma devient Arte France Cinéma.

Objectifs[modifier | modifier le code]

Depuis sa création, Arte France Cinéma a comme objectif d’assurer des programmes de qualité. La société se donne comme mission d’aider au renouvellement des talents (elle soutiendra, entre autres, Pascale Ferran), d’entretenir la vitalité et la créativité du cinéma européen et mondial, sans idée de concurrence avec d’autres sociétés de production. Arte France Cinéma cherche à représenter la liberté du cinéma indépendant, films d’auteurs éclectiques et débridés, sans formatage. Avec une telle politique, Arte France Cinéma est le premier guichet des auteurs indépendants.

La réglementation du CSA impose aux organisations audiovisuelles et cinématographiques françaises d’investir 3,2 % de leur chiffre d’affaires dans la coproduction de nouvelles œuvres. De par son statut, Arte France Cinéma n’y est pas contrainte, mais la chaine s’efforce de respecter ce quota. Elle le dépasse même, son taux d’investissement se situant approximativement à 3,6 %. De fait, environ vingt longs métrages (fictions et documentaires) sont financés chaque année. Cela représente pour la chaîne un budget d’un peu plus de 7 millions d’euros. Un comité se réunit quatre fois par an, pour sélectionner les métrages.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

La société reçoit chaque année entre 300 et 400 scénarios, examinés par les responsables de la filiale. Puis un comité, constitué d’une dizaine de membres d’Arte, sélectionne les projets les plus pertinents, selon des critères de qualité, d’originalité, ainsi que sur les possibilités de production et les travaux antérieurs de l’artiste. De cette manière, la société coproduit approximativement 1/3 de premiers films, 1/3 de films français, 1/3 de coproductions internationales.

Les longs métrages sélectionnés obtiennent un financement à hauteur de 300 000 euros. Certains films peuvent voir leur budget doublé, en collaboration avec l’Allemagne, s’ils s’inscrivent dans une dimension européenne.

Projets[modifier | modifier le code]

Depuis sa création, Arte France Cinéma s'est engagée sur près de 500 films, a collaboré avec 270 réalisateurs différents, de plus de 50 nationalités différentes. Parmi les films qu'elle a coproduit figurent notamment Vénus beauté (institut) de Tonie Marshall, l'Humanité de Bruno Dumont, Intimité de Patrice Chéreau, La Pianiste de Michael Haneke, Dogville de Lars von Trier, 2046 de Wong Kar Wai ou encore Lady Chatterley de Pascale Ferran[1].

Arte France Cinéma a toujours regroupé des auteurs éclectiques, tels Jacques Rivette, Agnès Varda, ou plus récemment Mathieu Amalric. La chaîne n’hésite pas à prendre des risques, comme dernièrement avec Mammuth[2] de Gustave Kervern et Benoît Delépine, qui fut un succès inattendu.

Les films à sortir prochainement, entre autres :

Les coproductions en cours, entre autres :

Les premiers longs métrages :

  • Americano de Mathieu Demy, avec Les Films de l’Autre[9].
  • 17 filles de Delphine et Muriel Coulin en coproduction avec Archipel 35[10].
  • Rock the Casbah de Yariv Horowitz[11] en coproduction avec Les Productions Lazennec[12].

Les documentaires :

  • Fix me[13] de Raed Andoni[14] en coproduction avec Les Films de Zayna et Rouge International[15].
  • Women Are Heroes [16] de JR en coproduction avec 27.11 Productions.
  • No Comment ! de Pierre-Henry Salfati[17] en coproduction avec Zeta Productions[18].

Organigramme[modifier | modifier le code]

  • Présidente : Véronique Cayla / Directeur Général : Olivier Père
  • Directeur Général Délégué : Rémi Burah / adjointe : Mathilde Hersant
  • Assistantes : Caroline Jung, Claire Launay, Linda Rekouane
  • Presse et relations publiques : Agnès Buiche Moreno / Cécile Braun

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]