Artavazde III

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Artavazde.

Artavazde III
Titre
Roi d'Arménie
6 av. J.-C. (ou 12 av. J.-C.) –
Prédécesseur Tigrane III
Successeur Tigrane IV et Érato
Biographie
Dynastie Artaxiades
Père Artavazde II

Artavazde III[1] (en arménien Արտավազդ Գ) est un roi (voire un antiroi[2]) d'Arménie de la dynastie artaxiade. Il serait un fils d'Artavazde II et un frère de Tigrane III.

Biographie[modifier | modifier le code]

À la mort de Tigrane III en 6 av. J.-C. (ou 12 av. J.-C.[3]), son fils, Tigrane IV, lui succède avec sa sœur-épouse, Érato[4], sans l'assentiment d'Auguste[5], ce que Rome considère comme un acte de rébellion[6] ; les deux souverains sont même selon certains ouvertement pro-parthes[7]. Auguste tire alors profit de la division de la cour arménienne entre pro-parthes et pro-romains pour imposer le candidat de ces derniers, Artavazde III[4], qui serait un fils d'Artavazde II et un frère de Tigrane III[2].

Face à la rébellion alimentée par le roi parthe Phraatès IV[5], Artavazde semble ne pas avoir réussi à se maintenir très longtemps sur le trône[6], « non sans grand dommage pour les Romains[4] ». Selon Cyrille Toumanoff, il maintient toutefois ses prétentions jusqu'en 1 ap. J.-C.[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ou Artavazde IV d'après les historiens reconnaissant l'existence d'Artavazde (II).
  2. a, b et c Cyrille Toumanoff, Les dynasties de la Caucasie chrétienne de l'Antiquité jusqu'au XIXe siècle : Tables généalogiques et chronologiques, Rome, , p. 94 et 500.
  3. Voir Tigrane III.
  4. a, b et c Tacite, Annales [lire en ligne], II, 3.
  5. a et b Gérard Dédéyan (dir.), Histoire du peuple arménien, Privat, Toulouse, 2007 (ISBN 978-2-7089-6874-5), p. 137.
  6. a et b Marie-Louise Chaumont, « L'Arménie entre Rome et l'Iran : I de l'avènement d'Auguste à l'avènement de Dioclétien », dans Aufstieg und Niedergang der römischen Welt, II, 9.1, 1976, p. 76.
  7. (en) Article « Armenia and Iran », dans Encyclopædia Iranica en ligne. Consulté le 16 décembre 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]