Artaud IV de Forez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Artaud IV de Lyon)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La chapelle de Saint-Laurent-d'Oingt, objet de la donation de 1079.

Artaud (?- 1078/79) comte de Lyon et de Forez, fils du comte Géraud Ier de Lyon et d'Adélaide[1].

Une assemblée de paix[2] réunissant l'archevêque Humbert et le comte Artaud III s'est tenue entre 1072 et 1092 à Tassin. Elle consacra très probablement l'abandon par la famille comtale de la cogestion des terres épiscopales à Lyon.

Dans le contexte du conflit avec l'archevêque de Lyon Humbert, il aurait été excommunié par le pape Grégoire VII lors du synode de Latran en février 1076[3],[4] sans être nommément cité dans l'acte en question.

En 1077, à l'initiative du comte de Bourgogne Guillaume Ier il cède à l'abbaye de Cluny la moitié des droits qu'il percevait sur Lyon[5] peu après la mort de l'archevêque Humbert,

En 1078, il intitule son fils Guillaume comte "de Forez" dans l'acte de donation à Savigny de l'église Saint-Paule de Saint-Laurent-d'Oingt[6].

En 1079, il est décédé quand son fils souscrit à la donation de la chapelle et des bois d'Oingt[7].

Il épousa Raymonde[8], peut-être issue de la lignée des comtes de Guînes et de la maison de Flandre[9]. Elle lui donna 2 enfants :

Références[modifier | modifier le code]

  1. "Geraldus comes et uxor mea Adalaix" "Artaldus et Gaufredus seu Vilelemus eorum filii" donation de l'église Saint-Pierre d'Aurec, LA MURE, p. 16, no 20.Lire en ligne.
  2. "Actum in villa de Tazins, ad quoddam placitum quod fuit inter dominum Umbertum, Lugdunensem archiepiscopum, et Artaldum comitem" Cart. de Savigny, no 762. Lire en ligne.
  3. Auguste BERNARD (1875), p. 292.
  4. Recueil de mémoire et document du Forez, vol. 8, DIANA, p. 291.
  5. Cluny, Tome IV, 3529, p. 651. Lire en ligne.
  6. Recueil de mémoire et document du Forez, vol. 8, DIANA, p. 294.
  7. Ibid.
  8. "Willelmus filius eius [Artaldi]" "Raymode matre mea" Cluny, Tome IV, 3529, p. 651. Lire en ligne.
  9. "Un autre indice de contacts entre Forez et provinces septentrionales nous est fourni par l'étude des prénoms. Les historiens des XVIe et XVIIe siècles (Laval, Blondel, Guichenon, Belleforêt, Paradin, La Mure) ont affirmé avoir vu des actes foréziens des alentours de 1100, aujourd'hui perdus, où apparaissaient, dans la famille comtale, aux moins deux dames prénommées Ide et Ide-Raymonde (DE LA MURE, T.I, p. 104). Or, en dehors de ces deux exceptions, aucune autre n'apparaît en Forez avant le XIVe siècle, tandis que ce prénom est l'un des plus fréquemment rencontrés au nord-est d'une ligne droite qui passerait d'Amiens et Mulhouse, comme le montre, avec une particulière prédilection pour la Flandre, la liste dressée par Ulysse Chevalier (U. CHEVALIER, 1905). Christian Frachette, Guy de Guines fut-il comte de Forez au XIIe siècle ?, Actes des congrès de la Société des historiens médiévistes de l'enseignement supérieur public, Volume 23, 1992. Lire en ligne
  10. Acte de donation de son fils Guillaume à l'abbaye de Savigny en 1078 "comes Artaldus pater eius" Cart. de Savigny 758, p. 395. Lire en ligne.
  11. Origine et Historia Brevi Nivernensium Comitum, RHGF, p. 316.
  12. La Mure (1675/1860), Tome I, p. 146.
  13. "filiam unicam [Artaldi] comitis Foratensis", Origine et Historia Brevi Nivernensium Comitum, RHGF, p. 316.

Articles connexes[modifier | modifier le code]