Art serindien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
« Gestes héroïques de Bodhisattva », VIe et VIIe siècles, terre cuite, Tumushuke (actuelle Xinjiang).

L’art serindien ou art sérindien est une évolution de l'art gréco-bouddhique de Gandhara, qui s'est développé du IIe au XIe siècles en Serinde (ou Sérinde), une partie de l'Empire Kouchan sous le règne de Kanishka, correspondant environ à la moitié Nord-Ouest de l'actuelle province de Xinjiang au Nord-Ouest de la Chine, avec l'apport d'influences chinoises et persanes.

Cet art est lié à l'Empire Kouchan, empire créé par le peuple des Yuezhi dans le bassin du Tarim, une région alors habitée par les Tokhariens (peuple de culture indo-européene). Les Yuezhi sont venus dans cette région entre le IIe siècle av. J.-C. et le Ier siècle apr. J.-C., depuis les environs de l'actuelle province du Gansu, fuyant les Xiongnu, que certains historiens assimilent aux Huns.

On a notamment retrouvé des œuvres d'art serindien, dans les grottes de Kizil, près de Kucha, des peintures dans les grottes de Mogao, près de Dunhuang.

Galerie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Aurel Stein, Serindia: Detailed report of explorations in Central Asia and westernmost China carried out and described under the orders of H.M. Indian government, Oxford, Clarendon Press, (OCLC 3957945)
    Revue : Victor Goloubew, « Aurel Stein: Serindia. Detailed Report of explorations in Central Asia and Westernmost China carried out and described under the orders of H. M. Indian Government [compte rendu] », Bulletin de l'École française d'Extrême-Orient, vol. 25, no 1,‎ , p. 496-541 (lire en ligne)
  • Peter Hopkirk (trad. Carisse Beaune), Bouddhas et rôdeurs sur la route de la soie, Paris, Arthaud, coll. « Signes des temps », , 283 p. (ISBN 2-7003-0362-8)
  • Monique Cohen et Jacques Giès, Sérinde, terre de Bouddha : Dix siècles d'art sur la route de la soie, [exposition], Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 24 octobre 1995-19 février 1996, Paris, Réunion des Musées Nationaux, (ISBN 978-2711830688, OCLC 33889838)
  • (ja) 東京国立博物館, Réunion des musées nationaux et 東京都博物館, シルクロ-ド大美術展/Grand exhibition of Silkroad Buddhist art, 東京, 読壳新聞社 : フランス國立美術館,‎
  • Monique Cohen, Jean-Pierre Drège et Jacques Giès, La Sérinde, terre d'échanges, Paris, la Documentation française, coll. « Rencontres de l'École du Louvre » (no 14),
  • Jacques Giès, Laure Feugère et André Coutin (photogr. Reza), Le pinceau de Bouddha, Paris, La Martinière, , 167 p. (ISBN 2-7324-2741-1, notice BnF no FRBNF38885945) Peintures (Ve siècle -VIIe siècles) du royaume de Kucha. Grottes de Kizil, au cœur de la Sérinde sur la route de la soie. Étude de la technique picturale.
  • (en) Marilyn Martin Rhie, Early Buddhist Art of China & Central Asia, Leyde, Boston, Brill, (ISBN 9789004114999)
    Revue : Jacques Giès, « Marilyn Martin Rhie, Early Buddhist Art of China & Central Asia (Volume two) [compte rendu] », Arts asiatiques, vol. 60, no 1,‎ , p. 184-187 (OCLC 754373746, lire en ligne)