Art hispano-mauresque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L' art hispano-mauresque est un ensemble de styles et de formes artistiques de l'ouest du bassin méditerranéen issus du croisement des influences de la péninsule Ibérique et du Maghreb durant les civilisations Al-Andalus. Ces styles s'épanouissent entre le VIIIe siècle et le XVe siècle durant le Moyen Âge où domine la pensée religieuse et sont souvent associés à des arts de l'Islam. Ils évoluent en divers courants et époques, notamment les art des Omeyyades de Cordoue, l'art almoravide et almohade et l'art nasride.

Les premières productions exploitent d'abord les influences orientales (perses, arabes et byzantine) mais aussi les influences occidentales (romaines, wisigothes et berbères) avant d'évoluer de façon endogène et se transformer en source d'influence au-delà de sa zone de production, notamment en Espagne chrétienne sous le nom d'art Mudéjar.

Les domaines sont l'architecture, la céramique, la littérature et la musique.

L'influence géographique de cet art inclus l'ensemble du Maghreb et la majeure partie de l'Espagne.

Historique[modifier | modifier le code]

Disciplines[modifier | modifier le code]

Principaux courants[modifier | modifier le code]

Art Omeyyade[modifier | modifier le code]

L'art des omeyyades de Cordoue est également connu sous le nom d'art Émiral et califal.

L'art Omeyyade influence notamment l'art mozarabe et l'art de repeuplement en Espagne, qui sont des arts chrétiens durant le califat de Cordoue, en territoire musulman et chrétien respectivement.

Art ziride et hammadide[modifier | modifier le code]

Art des taifas[modifier | modifier le code]

Art Almohade et Almoravide[modifier | modifier le code]

Art Nasride[modifier | modifier le code]

L'Art Nasride se caractérise majoritairement dans les palais Nasrides que l'on peut retrouver sur le site de L'Alhambra. Celui ci prend forme à partir du développement de la dynastie Nasride fondé par Muhammed Ier. Elle constitue ce qu'on appelle l'architecture islamique. L'art Nasride est un art non figuratif, iconique et très chargé. L'architecture des palais Nasrides est constituée à partir d'un plan de type rectangulaire. Les décors prennent forme à partir de panneaux en céramiques polychromes ou sous forme de mosaïques. La géométrie est énormément sollicités dans la conception des décors. On y retrouve notamment des motifs végétaux mais également des images zoomorphes. L'art Nasride cherche à travers la surcharge de décor à véhiculer cette image de splendeur et de supériorité auprès des visiteurs.L'Alhambra était le siège résidentiel des rois Maures, et il se devait par son architecture et son décor de mettre en avant le statut royale qu'occupaient les rois à cette époque pour affirmer leur autorité et leur richesse. L'Alhambra de Grenade est considéré comme étant l'un des exemples monumentaux de l'explosion artistique de l'art Nasride.

Art Mudéjar[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Stierlin, Henri, et Anne Stierlin. Alhambra. Paris: Imprimerie Nationale, 2001.
  • Bernus-Taylor, Marthe. L’Art en terres d’islam: Les Premiers siècles. Les Grandes étapes de l’art. Paris: Desclée de Brouwer, 1988.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article générique[modifier | modifier le code]