Art de la fugue : enregistrements

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Art de la fugue est une composition musicale de Jean-Sébastien Bach. Bien que probablement écrite pour le clavier, elle se prête à de nombreuses interprétations ou adaptations. Ces interprétations sont plus facilement accessibles par le disque que par tout autre moyen. L'objet du présent article n'est pas de recommander telle version « de référence », mais de recenser les interprétations et adaptations, en mentionnant leurs caractéristiques.

Tableau récapitulatif[modifier | modifier le code]

Interprétations au(x) clavier(s)[modifier | modifier le code]

Clavecin[modifier | modifier le code]

Gustav Leonhardt (1953), Gustav Leonhardt avec le concours de Bob van Asperen (1969), Davitt Moroney (1985), Kenneth Gilbert (1989), Robert Hill (1998), Sébastien Guillot (2004), Pieter Dirksen (2007), Fabio Bonizzoni (avec Mariko Uchimura) (2011)

Fortepiano[modifier | modifier le code]

Riemer (2006)

Piano[modifier | modifier le code]

Tatiana Nikolaïeva (1967), Glenn Gould (1967, 1981 - extraits), Grigory Sokolov (1982), Evgeni Koroliov (1990), Pierre-Laurent Aimard (2008), Alice Ader (2009)

Orgue[modifier | modifier le code]

Chronologie : Helmut Walcha (1956, compl. 1970), Glenn Gould (1962 - extraits), Lionel Rogg (1969), Marie-Claire Alain (Rotterdam, 1974), Herbert Tachezi (1977), Alessio Corti (1991), Wolfgang Rübsam (1992), Marie-Claire Alain (Masevaux, 1993), Louis Thiry (1993), Josef Popelka avec Zuzana Nemeckova (1993), Bernard Lagacé (1995), Thierry Mechler (1996), Kei Koito (1999), André Isoir (1999), Gerd Zacher (1999), Jaroslav Tuma (1999), Hans Fagius (1999), Karol Golebiowski (2000), Colm Carey (2001), Régis Allard (2006), Ullrich Böhme (2006), Terje Winge (2006), Bernard Foccroulle (2010), George Ritchie (2010), Léon Berben (2011)

Plusieurs claviers, en alternance ou ensemble[modifier | modifier le code]

Ton Koopman & Tini Mathot (clavecins, 1994), Pascale Rouet & Jean-Christophe Leclère (orgue à 4 mains, 1999), Geiser & Sombart (2009), Kofler (2010)

Ensembles à cordes[modifier | modifier le code]

Consorts de violes de gambe[modifier | modifier le code]

Fretwork (2002), Sit Fast (2010)

Quatuors ou quintettes à cordes[modifier | modifier le code]

Ensembles à vents[modifier | modifier le code]

Ensembles de saxophones[modifier | modifier le code]

Aurelia Saxophone Quartet (2005)

Ensembles de flûtes[modifier | modifier le code]

Loeki Stardust Quarter (1998)

Autres ensembles[modifier | modifier le code]

Calefax reed quintet (2000)

Orchestres de chambre baroques[modifier | modifier le code]

Collegium Aureum (1962), Musica Antiqua Köln, Goebel (1984), Hesperion XX, Jordi Savall (1988), Concerto Italiano, Alessandrini (1997), La grande écurie et la chambre du Roy, Malgoire (1993), Il suonar parlante, Ghielmi (2008), Akademie für alte Musik Berlin (2011)

Orchestres de chambre ou autres formations classiques[modifier | modifier le code]

Academy of St Martin in the Fields, Neville Marriner (1974), Ensemble de cuivres Pascal Vigneron, Solistes de l'orchestre de chambre du marais, Jean Galard, Pascal Vigneron (2005)

Divers[modifier | modifier le code]

Enregistrements d'œuvres dérivées de l'Art de la Fugue[modifier | modifier le code]

Concerts mémorables[modifier | modifier le code]

L'Art de la Fugue est rarement joué en concert, une heure de musique en ré mineur faisant parfois hésiter les organisateurs. Toutefois, un certain nombre d'interprétations ont pu marquer durablement des auditeurs célèbres (Alban Berg, ...), et leurs témoignages sont recensés ici.